Frédéric a connu une drôle d’aventure ce mardi en consultant son application Belfius...

Quand il s’agit de vérifier l’état de son compte en banque, on est rarement rassuré. Si l’arrivée de notre salaire permet de respirer un petit peu, les factures s’enchaînent vite pour faire fondre son solde et le mener toujours plus proche de zéro.

Mais pour Frédéric d’Aspremont, la surprise a été bien plus grande ! Ce mardi midi, l’homme voulait acheter un sandwich entre deux rendez-vous. C’est là que sa carte a été refusée pour un solde insuffisant. Étonné et persuadé qu’il disposait d’assez d’argent sur son compte, Frédéric est allé jeter un coup d’œil à son application bancaire avec un solde inimaginable à la clé : un négatif de 99.999.996.506,16 euros ! Soit près de 100 milliards de déficit, impensable pour le titulaire du compte en banque.

Une situation qui prête à sourire et que Frédéric a partagé sur les réseaux sociaux. “Quand votre carte est refusée pour le sandwich de midi et que Belfius vous indique que vous êtes presque à moins 100 milliards d’euros. Faut pas être cardiaque”, a-t-il posté avec humour.

Mais s’il espérait régler les choses en quelques minutes, la suite n’a pas été de tout repos pour lui. “Cela fait rire au début, mais c’est tout de même un gros coup de stress, confie-t-il. Par exemple, j’avais peur de me retrouver avec des intérêts à payer, et avec une telle somme on parle de millions d’euros !”

Il a donc contacté Belfius au plus vite et a pu trouver des réponses à ses questions. “On m’a dit que c’était peut-être un bug. Mais je voulais des certitudes ! Il a fallu que je fasse des pieds et des mains pour faire bouger les choses, notamment via mon avocat”, raconte-t-il.

En fait, le souci venait d’un contentieux que Frédéric avait avec un concurrent. Patron d’une start-up active dans le milieu de la production de vidéos, il avait été attaqué pour plagiat. “J’étais parfaitement en droit et je n’ai pas été condamné, assure-t-il. Mais ce que je ne savais pas, c’est que les comptes en banque peuvent être figés le temps que le verdict tombe. C’est ce qu’il s’est passé.”

Mais de là à avoir un négatif de près de 100 milliards d’euros, il y a un pas ... “Un bug, cela peut arriver. Je me suis tout de même retrouvé quelques jours en tant que créancier d’une banque pour une somme énorme, rigole-t-il. Finalement, le soufflé est retombé et ma société affiche un solde bancaire tout à fait normal. Cela a un peu buzzé mais tout est bien qui finit bien  !”