De plus en plus de cantines scolaires bruxelloises bannissent le boeuf de leurs menus

BRUXELLES Le Comité des repas scolaires et communaux de la Ville de Bruxelles créait la surprise en décidant, mercredi, de retirer le boeuf des menus des cantines scolaires pour une quinzaine de jours. Le directeur, José Orrico, s'explique: `Au départ, nous pensions appliquer cette mesure à partir de lundi prochain. Finalement, c'est en cours aujourd'hui même. Il était prévu, au menu, un spaghetti bolognaise cuisiné avec du pur boeuf Il a été annulé et les fournisseurs ont repris la viande non cuite.´ Côté stockage, pas de problème semble-t-il puisque pour les cantines scolaires, il y a des arrivages chaque jour. Pour remplacer le boeuf, on mise alors sur la volaille, les produits végétariens et le poisson (pourtant peu apprécié des plus petits). Le Comité des repas scolaires fournit également quelques écoles à Ixelles (qui ne s'aligne pas sur la décision de Bruxelles-Ville), Koekelberg et St-Josse (qui optent pour le blanc de poulet au lieu de la bolognaise). Dans la foulée, les écoles communales de Woluwe-St-Lambert et d'Anderlecht retirent également le boeuf des menus pour une durée de 15 jours. Jean-Baptiste De Cree, échevin de l'Instruction publique à Bruxelles-Ville, creuse une nouvelle idée: `Pourquoi ne pas proposer des menus alternatifs le jour du boeuf, comme on le fait déjà pour le porc? On sait que les musulmans ne mangent pas de porc, les écoles proposent alors un autre menu ces jours-là. Les parents devraient donc décider pour les mineurs s'ils prennent ou non le menu boeuf. C'est à discuter!´

Ces mesures sont essentiellement préventives et destinées à rassurer les parents et pourraient être aménagées en fonction des informations émanant du ministère de la Santé publique.