Et la nouvelle étude européenne de la fondation Vinci sur le comportement des conducteurs met en évidence le comportement paradoxal des Belges en matière d’alcool au volant. D’un côté, nous sommes parmi les plus nombreux à admettre que l’alcool est l’une des principales causes d’accidents en Belgique. De l’autre, le pourcentage de conducteurs qui admettent prendre le volant en étant au-dessus de la limite autorisée est 2,5 fois plus élevé que la moyenne européenne. Un Belge sur cinq est dans le cas, contre un Européen sur 12 !

Selon Vias, il en résulte un nombre très important d’accidents : 4 200 par an. Soit près d’un accident toutes les deux heures, portant à 5 400 le nombre de personnes blessées ou tuées. On notera toutefois une évolution positive : en dix ans, le nombre d’accidents avec influence de l’alcool a baissé de 20 % et le nombre de personnes testées positives après un accident est passé de 11 à 9 %.