Société Nos compagnons à quatre pattes sont sensibles au froid mais il existe des astuces permettant de les protéger.

L’hiver arrive à grands pas, amenant avec lui son lot de plaisirs mais aussi de désagréments : refroidissement, perte d’énergie, petits virus... Et nos animaux de compagnie ne sont pas épargnés. Avec sa température corporelle proche des 39 degrés, le chien est beaucoup plus résistant au froid que l’être humain mais en cas de températures très basses, sa fourrure n’est pas toujours suffisante. Il faut donc prêter attention à certains éléments pour préserver votre animal. Toutes les races de chien ne sont pas égales devant le froid. Il est évident que les races à poils longs, denses et avec un sous poil épais comme les Husky, les Saint Bernard et les Terre-Neuve sont plus résistantes que les races à poils courts. Par contre, les races naines sont particulièrement sensibles aux rigueurs de l’hiver. L’âge du chien joue également un rôle dans sa résistance au froid : les chiots et les chiens âgés y sont plus sensibles.

Si le chien passe ses nuits dehors, dans une niche, il faut faire bien attention à ce que cette dernière soit bien ajustée à la taille de l’animal. Trop grande, elle laisserait passer des courants d’air. La niche doit être légèrement surélevée pour l’isoler de la froideur du sol et la garnir d’un tapis isolant est un bon moyen de protéger votre compagnon à quatre pattes.

Si votre chien frissonne, c’est le signe qu’il souffre du froid et que sa niche n’est pas bien isolée. Attention alors à la crise d’hypothermie ! Plusieurs signaux peuvent indiquer un refroidissement : généralement, en deçà de 5°c, les chiens les plus fragiles ressentent de l’inconfort. Cependant, les chiens ne réagissent pas tous de la même manière au froid. Certains grelottent, d’autres refusent d’avancer ou s’arrêtent fréquemment lors de leurs promenades. L’important est d’observer la réaction de l’animal pour adopter les bons comportements. De manière générale, il est déconseillé de le faire raser lorsque l’hiver approche. Espacer les bains est aussi bénéfique, car le chien sécrète plus de sébum, un liquide gras qui protège la peau du froid. Il est aussi important de protéger ses pattes en y appliquant une crème protectrice si la température dégringole, afin d’éviter les crevasses qui peuvent se former au niveau des coussinets. Pour les animaux les plus frileux, il existe des vêtements d’hiver pour tous les prix et tous les goûts.