Société Tandis qu’ils représentaient 65 % de l’offre en France en 2001, ils ne sont plus aujourd’hui que 29 %.

Les campings une et deux étoiles filent du mauvais coton en France. Tandis qu’ils représentaient 65 % de l’offre en 2001, ils ne sont plus que 29 %. En outre, beaucoup de campings deux étoiles, voire une étoile, ont enrichi leur offre, gonflant du même coup les tarifs.

Par conséquent, beaucoup de Français modestes préfèrent ne plus partir en camping. Cela ressort d’une enquête menée par le quotidien français Le Parisien.

Ce sont 65 % des personnes interrogées qui ont pris cette décision. Quatre personnes sur dix renoncent aussi chaque année à prendre des vacances. "Le bas de la classe moyenne vient rejoindre les plus défavorisés dans leur incapacité à atteindre le niveau que nous vend la société de consommation", détaille Jérémie Peltier, directeur des études de la Fondation Jean-Jaurès et responsable de l’enquête.

"La problématique n’est pas aussi grande en Belgique qu’en France" , nous confie Dirk Metsu, de Recread, la Fédération des entrepreneurs de loisirs en Belgique. Cela ne veut pas dire qu’elle n’existe pas du tout.

Dirk Metsu affirme que les petits campings ont du mal à exister entre les grandes chaînes. "Le secteur est en plein développement et ceux qui ne suivent pas se causent du tort. Par contre, les petites exploitations n’ont souvent pas les moyens d’entretenir une grande piscine avec toboggans. On a vu ainsi pas mal de campings fusionner avec d’autres petites sociétés alors que d’autres disparaissent tout simplement."

Un autre phénomène est le rachat étranger. " Certains grands campings ont été rachetés par des investisseurs étrangers, qui leur donnent un nom anglais."

Il cite l’exemple des investissements néerlandais dans l’ancien camping Kompas à Audenarde, jadis le plus grand camping de Belgique. Les investisseurs de Roompot ont relancé le projet sous le nom de Resort Flemish Ardennes.

Nul ne sait de quoi l’avenir du camping belge sera fait mais Dirk Metsu explique que chaque camping possède ses propres atouts. "Les petits campings se distinguent par la tranquillité ou l’approche personnelle dans l’accueil et le service."

Tout comme en France, il reste un public à la recherche d’un camping calme aux tarifs abordables et où l’on peut échapper au tumulte de la vie quotidienne.