Sur les toits du Rob’s Gourmet Market, cela vrombit joyeusement. Depuis sept ans, des ruches ont été installées sur le roofing et les abeilles s’affairent à y ramener le pollen qu’elles récoltent jusqu’à 1,5 km à la ronde. L’endroit est idéal avec tous les jardins, le parc, les étendues d’eau du parc de la Woluwe. "On peut aussi souligner que Bruxelles-Environnement fait des efforts depuis vingt ans en matière de réduction des pesticides utilisés dans les espaces verts", explique Xavier Rennotte, l’apiculteur passionné qui s’occupe des six ruches de Rob. Chacune d’elles abrite 40 000 à 50 000 abeilles quand même !

Les abeilles en ville se portent bien. D’abord parce que Bruxelles est la deuxième ville la plus verte d’Europe après Vilnius, "la biodiversité est là, partout" et parce qu’elles peuvent former des communautés organisées et efficaces autour de ruches bien placées : sur des rooftops bien au chaud l’été et non loin d’espaces où le pollen ne manque pas. Contrairement aux abeilles des campagnes qui subissent le maillage des champs, l’emploi important de produits chimiques pour l’agriculture, la déforestation, le manque de biodiversité.

D’ailleurs, on produit plus de miel en ville qu’en campagne. "Dans la capitale, on compte 600 à 700 ruches. Cela a du sens car il y a 50 % de nature dans et autour de Bruxelles. Mais c’est un faux Eldorado, cela a du sens mais ce n’est pas là qu’elles devraient être c’est pourquoi il faut être le moins interventionniste possible, pour laisser faire la nature", souligne cet affineur de miel d’exception qui a lancé le projet Nectar&Co qui garantit des produits issus de la filière biologique et raisonnée en partenariat avec un réseau de producteurs européen.

Si l’on dit aussi que la présence d’abeilles est un marqueur de la bonne santé de l’environnement, celles de Bruxelles se portent bien mais ce sont "les abeilles seules des campagnes qui sont le vrai thermomètre de l’environnement et dont on doit s’inquiéter" car il y en a de moins en moins.

À Woluwe-Saint-Lambert, sur les hauteurs de Rob’s Gourmet Market, les abeilles sont en forme : la récolte de miel urbain monte jusqu’à 150 kg par an ! Des pots, peu nombreux et très attendus par les clients et les voisins ! Il y en cependant pour tous les amateurs puisque l’enseigne compte parmi les plus expertes en miel et produits des ruches : elle propose 70 variétés de miel dont 30 de miels mono-floraux, les plus savoureux et fins.