Société Depuis les années 90, l’Observatoire des sectes a reçu près de 1.000 demandes et questions.

La DH vous l’indiquait dans un article la semaine passée : depuis les attentats qui ont récemment frappé la Belgique , à la Sûreté de l’État, la lutte contre le terrorisme a éclipsé la lutte contre les organisations sectaires. Malheureusement, plusieurs groupes jugés inquiétants par les observateurs prospèrent encore dans notre pays.

Depuis sa création dans les années 90, le CIAOSN - Centre d’information et d’avis sur les organisations sectaires nuisibles, appelé parfois plus simplement Observatoire des sectes - a reçu près de mille demandes et questions concernant des groupes sectaires.