Cette nouvelle fonctionnalité rappelle Hot Potato


BRUXELLES Ces jours-ci, Facebook teste sur quelques utilisateurs une toute nouvelle fonctionnalité. Elle vise à rendre les statuts plus visuels en permettant de choisir une activité (sentir? lire? regarder? boire?) parmi une liste et de la compléter par une pré-sélection de sentiments, de livres, de films, de boissons etc. Une brève description de l'activité sélectionnée s'afficherait même sous la souris du visiteur curieux. Sinon, libre à l'utilisateur de compléter l'action proposée par le titre (ou le menu, ou la boisson) de son choix.





Ceux qui choisiraient d'adopter cette fonctionnalité pourraient exprimer avec un luxe de précisions leurs états d'âme et leurs activités. Aussi, leurs statuts ressortiraient nettement au milieu de la foule de statuts qui défilent. Cela devrait donner envie de partager toujours plus de statuts à ses contacts.

Par ailleurs, Facebook disposerait ainsi d'une mine de renseignements organisée de manière standardisée au sujet de ses inscrits. Comme le suggère TechCrunch, qui relaie l'information, il deviendrait d'autant plus facile pour Facebook d'adresser des publicités ciblées à ses utilisateurs.

Vous écoutez tel groupe de musique? Sans doute verriez-vous avec intérêt une publicité pour son prochain concert dans votre région défiler sur le côté de votre écran! Peut-être même peut-on imaginer des annonceurs payer pour se retrouver parmi la liste d'activités ou de produits suggérés.

Facebook lui-même s'est montré assez peu bavard sur le sujet: le réseau social s'est contenté de rappeler qu'à ce stade il mesure simplement auprès d'un panel limité l'intérêt de ses utilisateurs pour des statuts plus visuels. Et que les informations qui s'y partageraient ne sont pas destinées à être intégrées à son nouveau moteur de recherche, Graph Search. Elles ne sont pas encore utilisées non plus par les publicités sur Facebook.

Au passage, on peut noter que cette nouvelle fonctionnalité rappelle Hot Potato, racheté par Facebook en 2010 et fermé au passage. Cette start-up permettait de s'enregistrer comme étant occupé à telle ou telle autre activité. Autrement dit, elle était basée sur le partage d'activités en temps réel, exactement ce que promet la nouvelle fonctionnalité Facebook à ses utilisateurs.

© La Dernière Heure 2013