Une nouvelle fois, les riverains de la salle de concert bruxelloise se plaignent de vibrations dans leur habitation

FOREST Suite aux plaintes de plusieurs dizaines de voisins à la suite du concert donné dimanche soir par le groupe de dance britannique Faithless la direction de Forest National prend le problème très au sérieux et a demandé à des gens compétents de faire une étude sur ce phénomène.

Nous pouvons assurer que ce n'est nullement dû à la puissance des baffles. Il faut savoir que la fréquence, qui peut envoyer des tremblements via le sol, se situe entre 0,5 et 3 Hertz. Les installations de musique ne savent pas descendre en dessous de 20 Hertz.
Le phénomène qui s'est donc produit à Forest National ce dimanche soir est uniquement dû aux sautillements en cadence du public
, explique la direction dans son communiqué de presse. Celle-ci s'est également engagée à faire appel à un organisme officiel de contrôle ainsi qu'à un ingénieur civil en construction afin d'analyser ce problème en profondeur.

Ce n'est pas la première fois qu'un tel phénomène se produit. Souvenons-nous que dans les années 80, un concert de The Alarm en ouverture des Irlandais de U2, dont les fans avaient retourné la salle, fut comparé aussi à l'époque à un véritable séisme. Dimanche soir, des assiettes et des verres se sont brisés, des lustres se sont dévissés et des murs se sont... fissurés. Il arrive régulièrement que l'on enregistre, du côté de l'Observatoire d'Uccle, des secousses dues clairement aux concerts chauds. Mais un tel phénomène, il y avait plus de quinze ans que cela n'était plus arrivé! En effet, Faithless aura émis des vibrations à plus de trois kilomètres de la scène ! Un vrai succès...de foule se muant en marée humaine.

Forest National se veut rassurant. Aujourd'hui, les baffles sont suspendus et ne se trouvent plus à même le sol. Ils répandent donc moins de vibrations qu'auparavant. En arrivera-t-on, cependant, à un système où les spectateurs devront assister au concert assis bien gentiment dans leur siège orangé? Franchement la direction de la salle de spectacle ne disposent que de très peu d'armes pour raisonner le public...

Se pose, alors, le problème d'un tel lieu de réjouissance au beau milieu d'un quartier d'habitations. Outre ces quelques désagréments mentionnés ci-dessus; les riverains doivent aussi compter avec le bruit et autre tapage nocturne des gens, l'encombrement des places de parking et des rues avoisinantes par des fans pas toujours, il faut le dire, des plus cool.