Société

Robert Vertenueil espère que le message de l'électeur sera entendu pour la formation de la nouvelle majorité

Alors que les formateurs Didier Reynders (MR) et Johan Vande Lanotte (SPA) devraient passer le relais, en tant qu’informateurs royaux, à un duo PS-NVA, d’ici une grosse heure, le président de la FGTB, Robert Vertenueil, a souhaité bon courage aux “deux pigeons qui seront désignés par le Roi”, au moment de présenter, ce matin, le nouveau baromètre socio-économique du syndicat socialiste. Un document dans lequel il tance vertement le gouvernement sortant. Et se positionne aussi en vue de la future majorité. “Les négociations pour la formation d’un gouvernement fédéral vont se relancer, et je ne sais pas quels sont les deux pigeons qui vont être désignés tout à l’heure par notre Roi et qui vont devoir s’y coller mais, manifestement, ils vont avoir du pain sur la planche et ça ne va pas être simple pour eux.”

Et le président du syndicat socialiste de répéter le message formulé lors de la campagne électorale : les partis doivent entendre le message des électeurs. “Tous les partis ont été sanctionnés au point qu’ils ne sont plus en possibilité de reformer une majorité entre eux et doivent faire appel à d’autres partis. Et notamment le PS. Ce dernier ne veut pas servir de roue de secours. Et nous l’espérons bien car, si c’est pour aller dans un gouvernement et continuer la politique précédente, cela voudra dire que personne n’aura entendu le message des électeurs.”

Le président de la FGTB termine : “La politique du gouvernement sortant était une mauvaise politique. Ils ont eu faux sur toute la ligne et se sont plantés dans tous les indicateurs qu’ils avaient pourtant mis en avant comme leurs objectifs. Les emplois créés sont des emplois précaires, mal payés et pas durables. En matière de déficit, ils ont joué aux apprentis-sorciers et la sécurité sociale n’est pas assainie. Ils ont tout faux.”