Le corps céleste est passé à 800.000 km de la Terre

LONDRES Un astéroïde d'une cinquantaine de mètres de large, susceptible de rayer de la carte tout un quartier d'une grande ville, est passé à moins de 800.000 km de la Terre dans la nuit de vendredi à samedi, une distance infime à l'échelle astronomique, selon des scientifiques britanniques.

L'objet céleste, qui se déplaçait à une vitesse de 32km/seconde, se trouvait à l'aplomb de Londres vendredi à minuit, heure locale (1 h, heure belge), selon la Société d'astronomie populaire. Il était visible au moyen d'un télescope puissant.

Un cratère d'un kilomètre de diamètre

Si cet astéroïde baptisé 2000 YA avait heurté la Terre, il aurait provoqué un cratère d'environ 1 km de diamètre, a expliqué l'astronome Robin Scagell, vice-président de cette association.

`Ça ne serait pas très grave s'il tombait dans l'Antarctique mais s'il touchait une zone urbaine, il provoquerait pas mal de dégâts´, a-t-il commenté. Selon M. Scagell, `plusieurs milliers d'objets de cette taille se promènent là-haut´, dans l'espace.

Les astronomes ont l'habitude de traquer des astéroïdes d'un km de large mais ils n'aperçoivent qu'au dernier moment des objets célestes plus petits comme 2000 YA, a-t-il expliqué.

`Il n'y a pas si longtemps, on aurait fermé les yeux sur ce genre de choses, a ajouté le scientifique. Mais aujourd'hui, avec les détecteurs d'images perfectionnés dont nous disposons, on commence à se rendre compte qu'on est un peu comme au milieu d'un stand de tir. On a sans doute eu beaucoup de chance jusqu'à présent.´

En septembre dernier, un rapport officiel rédigé par trois experts et publié à Londres avait mis en garde contre les dangers réels de voir un jour la Terre pulvérisée par un astéroïde. Le rapport recommandait la mise en place d'un système de surveillance de ces objets, qui n'existe pas actuellement.