Inondations et désolation

Société

André Jacques

Publié le

Les pompiers sur la brèche pour le nettoyage

ROCHEFORT Spectacle de désolation dimanche matin pour de nombreux habitants des provinces de Namur et de Luxembourg. Les inondations qui se sont produites dans la nuit de vendredi à samedi vont laisser des traces dans leurs immeubles.

Un exemple parmi d'autres de cette situation de lendemain. Dimanche matin, alors que la décrue était généralisée, les pompiers de Rochefort ont été sollicités pour porter aux habitants de Han-sur-Lesse des berlingots d'eau potable. L'eau de distribution a, en effet, été déclarée impropre à la consommation. Les ouvriers communaux sont allés nettoyer le château d'eau sur les hauteurs de l'entité. D'Arlon à Couvin, où un centre de crise a même été installé dans la région, en passant par Bouillon, Virton, Dinant et Rochefort, les cours d'eau ont débordé avec toutes les conséquences que cela a signifié: routes, rues, prairies et caves inondées.
Les campings n'ont pas été épargnés non plus dans la région de Dinant, entre autres. Vendredi, peu après 18 h, après une phase de préalerte, les pompiers ont été sollicités un peu partout. En Luxembourg, ils ont répondu à plus d'un millier d'appels et, au péril de leur vie, ont évité quelques drames. Ainsi à Han-sur-Lesse, deux d'entre eux se sont portés au secours d'un jeune couple de Hollandais bloqué par les eaux sur la route des grottes. Leur canot a chaviré. Ils ont été blessés et hospitalisés.

Han-sur-Lesse, mais aussi Ave-et-Auffe, Bellevaux, Villers-sur-Lesse avec la Lesse, ainsi que Grupont avec le Linçon, ont été les communes les plus rapidement touchées vendredi soir où, ailleurs, les pompiers ont guetté avec crainte la montée de la Meuse, notamment à Dinant et à Yvoir.

Cette crainte a été justifiée car, durant la nuit de vendredi à samedi, la pluie redoublant, les rivières sont sorties de leur lit. La Meuse, avec ses affluents, s'est généreusement répandue dans les maisons dinantaises dont les occupants ont assisté impuissants à sa montée jusqu'à près d'un mètre.

Campings noyés

Dans la vallée de Han, les campings ont eu des allures de cités lacustres. De nombreuses caravanes résidentielles ont dû être évacuées. A Lessive, un automobiliste a tenté de passer à tout prix sur la route inondée et qui avait été barrée. Il s'est rapidement vu emporté par les flots au point qu'il a fallu faire appel à un hélicoptère pour l'hélitreuiller afin de le sauver. Il a été hospitalisé en état d'hypothermie grave.

A Petigny, près de Couvin, les pompiers ont dû intervenir en catastrophe aux lieux-dits Cailloux d'eau et Cheneau pour sauver une dizaine d'habitants dont les caravanes étaient ceinturées et gorgées d'eau. Couvin n'a pas été épargné puisque l'Eau Noire a fait des siennes, provoquant l'essentiel des problèmes. Samedi durant la journée, la situation s'est progressivement normalisée. Dimanche, les provinces de Namur et de Luxembourg commençaient à retrouver leur allure habituelle. Seule la Semois donnait encore quelques signes de velléité.

Newsletter DH Actu

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info