Société

Pour mettre fin à leur solitude, nombreux sont ceux qui souhaitent partager leur cadre de vie. Forme d’habitat groupé, les projets de logements intergénérationnels essaiment à Bruxelles et en Wallonie. Bien plus qu’une colocation, il s’agit d’un nouveau mode de vie, plus solidaire.

Parfois surnommé "habitat kangourou", le logement intergénérationnel permet à des jeunes, des personnes seules, des familles avec enfants ou des seniors isolés de partager un foyer. "C’est un concept qui prend de l’ampleur car il répond à un vrai besoin, d’autant plus que la portion de population concernée est en croissance et qu’on manque d’alternatives aux maisons de retraite. Beaucoup d’AIS mettent en place des projets de ce type", cadre Daniel Mignolet, chargée de mission pour Habitat et participation, une asbl qui s’intéresse à l’habitat groupé depuis 1982.

(...)