Les cormorans et la qualité de l'eau au centre des débats

REMOUCHAMPS Cela fait trois ans que José Happart a pris pour habitude de rencontrer les pêcheurs lors de l'ouverture officielle de la pêche à la truite. Dans une atmosphère bon enfant, le ministre a écouté très attentivement les problèmes et autres demandes d'amélioration des amoureux des rivières.

Les cormorans et les hérons ont, une fois de plus, été abordés par tous les intéressés. Les pêcheurs se plaignent de la prolifération de ces grands oiseaux marins. D'après les intéressés, ils seraient en grande partie responsables de la diminution conséquente de poissons dans les rivières. «Nous sommes au regret de constater que ces oiseaux disparaîtront d'eux-mêmes de nos parcours lorsqu'il n'y aura plus de poisson dans nos eaux, a déclaré René Michiels des Pêcheurs réunis de Sougné-Remouchamps, Nonceveux. Ces animaux sont en train de déséquilibrer la faune aquatique et de faire disparaître certaines espèces.»

Le ministre a rappelé que des solutions sont en train d'être étudiées pour gérer cette prolifération. «Actuellement, notre objectif est de repousser les cormorans et autres oiseaux piscivores vers de grands fleuves comme le Canal Albert. D'après mes sources, le nombre de poissons serait adéquat pour satisfaire tout le monde.»

Les derniers constats concernant la qualité de l'eau n'ont pas fini de faire des vagues. Le ministre Happart a souligné qu'une bonne qualité de l'eau entraînerait forcément de bonnes conditions pour la pêche. «D'ici 2010, nos rivières auront une qualité exceptionnelle due au travail des stations d'épuration. J'espère revoir des espèces de poissons qui ont quasiment disparues.»

José Happart mit en avant les résultats positifs des échelles à poissons. Ces derniers mois, les scientifiques ont pu se réjouir de constater le retour du saumon atlantique dans les rivières wallonnes.

Le ministre s'est ensuite rendu sur le terrain pour rencontrer les pêcheurs en pleine action. Il a également visité un plan d'eau à Goé, spécialement destiné aux pêcheurs à la mouche.

© La Dernière Heure 2003