Deux chercheurs belgesà la découverte des grands fonds

LOUVAIN-LA-NEUVE Tous ceux qui ont lu Jules Verne se souviendront à jamais du capitaine Nemo et de ses voyages merveilleux au milieu de créatures étranges. Bien des années après l'écriture de cette histoire, le monde scientifique se pose toujours des questions sur la vie qui fourmille dans les océans.

Pour tenter de trouver des réponses à ces mystères, un navire de recherche anglais, le Discovery, va partir le 15 septembre pour une expédition de plus de trois semaines dans l'océan Atlantique. Il emmènera avec lui une vingtaine de chercheurs, dont deux biologistes de l'UCL.

Cette expédition sera très intéressante pour le grand public puisque l'UCL a décidé d'aménager un site Internet qui permettra, notamment à toutes les écoles, du maternel à la rhétorique, de suivre le travail des scientifiques océanographes en direct. L'occasion de partager leur vie, de trouver des informations sur les animaux de profondeur, de lire le carnet de bord relatant la vie des chercheurs jour après jour et, surtout, via la messagerie électronique, d'échanger des e-mails.

Voilà qui pourrait sans nul doute constituer une activité intéressante et formative pour les écoles, pratiquement toutes aujourd'hui raccordées à la grande toile mondiale. Le site est déjà accessible à l'adresse suivante: www.sc.ucl. ac.be/nemo. On y découvre ainsi que les océans recouvrent en réalité 70% de la surface de notre planète et que leur profondeur moyenne est de 400m. Les eaux profondes constituent le plus vaste écosystème où, contrairement à ce que l'on pourrait penser, la biomasse dépasse de beaucoup celle de la forêt tropicale. Une biomasse dont on va tenter de percer les secrets. Suspense