Chaque année en Belgique, près de 600 personnes décèdent des suites d'un accident de la route. Un chiffre d'autant plus dramatique lorsque l'on sait qu'en moyenne, près de 30% des accidents mortels sont consécutifs à une consommation abusive d'alcool de l'un des conducteurs impliqués. "Chaque jour, on recense en moyenne 12 accidents avec blessés ou tués qui sont dus à l'alcool, déplore Karin Genoe, la CEO de l'Institut Vias. Soit un accident toutes les deux heures. C'est considérable. Cela représente 11% de tous les accidents de la routes mais 30 % des tués."

En moyenne, les conducteurs responsables des accidents dispose d'un taux d'alcool de 1,7 gramme par litre de sang. Soit un taux plus de trois fois supérieur à la limite autorisée. Et malgré les restrictions sanitaires qui ont entraîné la fermeture des boîtes de nuit mais aussi une fermeture anticipée des établissements Horeca, 2021 n'est pas une année très heureuse en la matière. Sur les neuf premiers mois de l'année, pas moins de 2.431 accidents avec blessés ou tués se sont produits cette année.

C'est dans ce contexte que la nouvelle campagne Bob vient d'être lancée. Elle se déroulera jusqu'au 31 janvier prochain et visera à encourager les automobilistes à préférer les softs aux boissons alcoolisées ou de s'assurer qu'un Bob pourra prendre le volant pour rentrer en toute sécurité. Si les automobilistes belges se comportaient comme leurs homoloques norvégiens, près de 120 vies seraient épargnées chez nous chaque année, indique Karin Genoe. "Cela s'explique par le fait que, là-bas, la norme sociale est très forte. C'est très mal vu de reprendre le volant alcoolisée. De plus, le risque d'être contrôlé est beaucoup plus fort en Norvège. Enfin, les éthylotests antidémarrage sont plus nombreux à y être installés que chez nous.

En cette période de fin d’année, il est extrêmement important de continuer à sensibiliser la population aux dangers de la conduite en état d’ébriété, indiquent les responsables de la campagne Bob. Le jour de l’an, on dénombre en moyenne 26 accidents dans lesquels au moins un conducteur est sous l’emprise de l’alcool. Ça équivaut à 1 accident sur 3 ce jour-là (31%). A Noël également, la part des accidents causés par la consommation d’alcool est presque deux fois plus élevée qu’un jour normal.

La campagne Bob qui sensibilise chaque année à l'importance de choisir un Bob inverse désormais les rôles et invite le conducteur habituel à prendre responsabilités et à être Bob lui-même avec le slogan "Cette fois-ci, Bob c'est moi".

Maria Del Rio sera Bobette au nouvel an

A l'occasion de cette nouvelle campagne, l"animatrice de Radio Contact Maria Del Rio a accepté de s’engager et sera la Bobette d'un soir lors du réveillon de Nouvel an. Vias le site www.bob.be/concours, vous pouvez vous inscrire pour tenter de vous attacher ses services pour une soirée dans un restaurant pour 4 personnes. Maria viendra vous chercher à bord de son véhicule estampillé BOB et vous redéposera chez vous en sécurité une fois la soirée terminée.

"Je suis la première à aimer faire la fête, à aimer boire un petit verre autour d'une table avec des amis mais que j’en connais aussi les dangers. Et j'ai une énorme prise de conscience. Mon fils a aujourd'hui 14 ans et, dans quelques années, c'est lui qui ira faire la fête avec des amis. On ne se rend pas forcément compte du danger quand on est plus jeune mais j'espère pouvoir lui inculquer qu'on ne doit pas boire si on conduit. Je veux qu'il ait cette prise de conscience et qu'à chaque fois qu'il sortira, un Bib sera désigné. Ce soir-là, Bob sera le super-héros de la soirée. Je suis fière de participer à cette campagne pour montrer que l’on peut très bien s'amuser tout en prenant ses responsabilités. Trop d'accidents dramatiques ont encore lieu de nos jours à cause de conducteurs alcoolisés. Cette prise de conscience est vitale: ne pas mettre sa vie ni celle des autres en danger, c'est possible grâce au héros de la soirée : BOB."