L’engagement entre deux personnes apparaît au cours de l’Antiquité. Il est symbolisé par un échange d’anneaux sans pour autant consacrer un mariage. En effet, il s’agissait souvent d’une entente entre deux clans qui “faisaient alliance.”

Ce n’est qu’au IIIe siècle avant J-C que l’alliance représente une promesse faite par deux amants ce qui correspond aux fiançailles. La forme circulaire et sans fin de l’anneau est le symbole d’un amour éternel.

Les Égyptiens, les Grecs et les Romains fabriquaient les alliances avec des matériaux naturels : le jonc, le roseau et le papyrus. Mais ces alliances se cassaient régulièrement. Dès lors, on utilisa plus tard l’ivoire, l’os ou le cuir et ensuite le bronze, le fer et le laiton.

Vers le IXe siècle dans l’Église catholique, apparaît le sacrement du mariage au cours duquel les futurs époux échangent leurs consentements et leurs alliances. Il faut attendre le XIIIe siècle pour que les alliances en or apparaissent dans les cérémonies religieuses chrétiennes.

Dans nos pays, au Moyen-Âge, l’alliance était surtout portée à la main droite, jusqu’à la fin du 16e siècle. Ensuite, elle passa à la main gauche pour une raison symbolique : c’est la main la plus proche du cœur. Une pratique qui était encouragée, dès le IIIe siècle déjà, par des médecins grecs qui affirmaient qu’une veine du quatrième doigt (l’annuaire) de la main gauche était reliée directement au cœur, la vena Amoris. L’alliance à la main gauche devint, dès lors, le symbole de l’amour éternel. Même si cette théorie fut clairement contestée par les scientifiques, la légende s’est maintenue.

Mais, dans certains pays, notamment la Hollande, l’Allemagne, l’Autriche, la Pologne, la Norvège, la Russie, l’alliance reste portée le plus souvent à l’annuaire droit. Une tradition bien présente chez les protestants alors que les catholiques optent généralement pour la main gauche.

Notons que certaines personnes portent leur alliance à la main droite pour des raisons parfois personnelles. C’était le cas pour le général de Gaulle qui avait été blessé à la main gauche pendant la première Guerre Mondiale et qui souffrait de douleurs lancinantes. Il porta, dès lors, son alliance à la main droite.

Un autre président français affiche une particularité pour le moins étonnante : Emmanuel Macron porte en effet deux alliances, une à chaque main. La raison : l’alliance portée à la main droite est le symbole d’un premier engagement avec son épouse, Brigitte, qui lui avait offert cet anneau alors qu’il était étudiant à l’ENA. L’alliance enfilée à la main gauche est celle de son mariage officiel. Gauche, droite, il a toujours été difficile de choisir pour Emmanuel Macron…