Les producteurs de pétrole font un geste pour tenter d'enrayer la flambée des prix

VIENNE L'OPEP va augmenter sa production de pétrole brut de 800.000 barils par jour, une décision perçue à la fois comme un geste en direction des marchés et une position d'attente. A l'issue d'une réunion de quatre
heures, les onze pays de l'OPEP sont tombés d'accord pour augmenter leur production de 800.000 barils par jour à partir du 1er octobre, ce qui est plus que les premiers chiffres envisagés qui tournaient autour de 700.000 bj.
Après cette décision, la plupart des experts prédisent une légère baisse des cours dans les jours à venir, puis une stabilisation autour d'une trentaine de dollars le baril par la suite, même si certains d'entre eux estiment qu'un
million de barrils/jour auraient été nécessaires pour soulager réellement le marché.
Les ministres du pétrole se retrouveront le 12 novembre, se donnant la possibilité de corriger en augmentant la production de nouveau si les prix restent trop élevés, ou fermer quelque peu les robinets si les cours reculent de façon importante.
A l'issue de la réunion, les ministres ont appelé les gouvernements à faire un geste en réduisant les taxes sur les différents produits pétroliers.
Pendant ce temps, Bill Clinton annonçait sont intention d'utiliser une partie de la réserve stratégique des USA pour faire diminuer les cours.