Suite aux rassemblements du 14 et 21 février, la ministre a accueilli les porte-étendards de la jeunesse souffrant des mesures restrictives dans la lutte contre la pandémie du Covid-19. "Trace Ton Cercle" compte actuellement plus de 8 700 membres sur le réseau social Facebook et déjà plus de 4 000 personnes ont participé à chaque rassemblement dans pas moins de 300 lieux partout en Belgique.

Plusieurs thématiques ont été abordées lors de cette discussion comme par exemple : "la détresse psychologique présente chez les jeunes, la peur de la police, les contacts sociaux et l'éveil culturel indispensables à la construction de la jeunesse, la reprise du sport qui est nécessaire à la bonne santé de nos jeunes, et pour terminer le déconfinement de la jeunesse qui doit être une priorité", peut-on lire dans le communiqué.

Le mouvement souhaite qu'"un juste équilibre soit trouvé dans les mesures visant le risque possible d’un engorgement des lits de soins intensifs dans les structures hospitalières et les restrictions lourdes imposées à 3 millions de belges". 

L'initiative citoyenne "Trace ton Cercle" et plus de 450 professionnels de la santé mentale unissent leurs forces et lancent une pétition afin que le sujet de la jeunesse en souffrance soit débattu à la Chambre. Les instigateurs espèrent récolter 25 000 signatures pour que le débat ait lieu à la Chambre.

Le rendez-vous se poursuit encore tous les dimanches à 11h, dans toute la Belgique.