Société Six premières lignes seront opérationnelles dès le lundi 29 avril.

D'imposants autocars de couleur bleu marine avec le logo "WEL" circuleront bientôt un peu partout en Wallonie. Dès ce lundi 29 avril, quatorze de ces nouveaux véhicules seront officiellement en service. Ils se chargeront de couvrir l'ouverture de six lignes : Athis - Mons et Charleroi - Chimay dans le Hainaut, Wavre - Braine l'Alleud en passant par Waterloo dans le Brabant Wallon, Arlon - Bastogne dans la province du Luxembourg ainsi que deux lignes trans-provinciales : Liège - Marche et Namur - Nivelles.

Cette nouvelle offre lancée par la TEC et la Région wallonne (qui subsidie le projet à hauteur de 6 millions d'euros pour 2019) vise essentiellement les travailleurs qui prennent leur voiture régulièrement pour rejoindre l'une de ces grandes villes qui n'est pas forcément suffisamment desservie par un autre transport en commun. Elle est baptisée Wallonia Easy Line (WEL).

"Les objectifs poursuivis sont de garantir à tous, et en particulier aux habitants des zones rurales, une accessibilité aux biens et services tout en réduisant drastiquement et simultanément les congestions et la pollution automobiles", précise Carlo Di Antonio (cdH), ministre wallon des transports. "Notre ambition repose sur le transfert modal. C'est en améliorant l'offre que nous pourrons convaincre les usagers que le bus est une solution écologique, économique et pertinente en matière de mobilité".

© SH

Les autocars mis à disposition seront flambant neufs et proposeront un service adaptés aux travailleurs avec notamment une connexion wi-fi et des ports USB. Ils circuleront tôt le matin ainsi qu'en début de soirée afin de répondre à la demande des horaires de bureau. Les lignes se veulent quant à elles "directes et rapides" avec donc très peu d'arrêts entre les deux destinations. Un trajet coûtera 5 euros mais un système d'abonnements mensuel (70 euros par mois ou 540 euros par an) sera aussi mis en place.

Pour monter à bord, il faudra cependant impérativement réserver un siège via l'application WEL disponible dès à présent sur les différentes plateformes. "Ces nouvelles lignes WEL illustrent la double ambition du TEC qui s’engage, au quotidien, pour une mobilité plus responsable et plus moderne", souligne Vincent Peremans, Administrateur Général du TEC. "Les bus hybrides, le tram de Liège, l’éco-conduite, l’application TEC, le route planner multimodal et, bien sûr, les lignes WEL, sont autant de projets qui témoignent de cet engagement."

Les 36 autres lignes seront dévoilées dans les prochaines semaines. Il a été décidé de lancer le projet avec uniquement six lignes afin de tester l'offre et surtout la demande dans un premier temps. 

© SH

© DR