Société Une étude de Solidaris et d’Un Pass dans l’impasse révèle qu’il y a, en moyenne, 2 fois plus de suicides en Wallonie qu’en Europe.

Le suicide est un fléau mondial. En Belgique, en 2014, 1.896 Belges se sont volontairement tués (dont 721 suicides en Wallonie et 121 à Bruxelles). Cela représente, en moyenne, près de six suicides tous les jours.

"En Wallonie, on déplore, en moyenne, deux suicides par jour", indique Thomas Thirion, responsable administratif et opérationnel d’Un Pass dans l’Impasse. "Les tentatives, en moyenne, sont 18 fois plus nombreuses."

L’étude annuelle d’Un pass dans l’Impasse et de Solidaris indique que le "taux de suicide en Wallonie est de 22,33 suicides par an par 100.000 habitants" (d’après les données de 2009 à 2013). Le taux de décès par suicide wallon est de 20,48, soit deux fois plus que le taux de décès par suicide européen (11,8 par 100.000 habitats).

Lorsqu’on analyse les chiffres concernant le suicide, on remarque que les "hommes se suicident trois fois plus que les femmes", détaille Thomas Thirion. "Les tentatives de suicide sont trois fois plus nombreuses chez les femmes."

Si l’on met les chiffres en perspective, les plus vieux sont plus prompts à mettre fin à leurs jours que les jeunes, même si, pour la tranche d’âge 25-44 ans, "le suicide est la première cause de mortalité" et la deuxième auprès des 15-24 ans.

Mais qu’est-ce qui fait qu’en moyenne, l’on meurt plus du suicide en Wallonie que dans d’autres pays européens?

(...)