Société Bruxelles-Propreté a décidé de s’ouvrir aux femmes en 2015. Depuis cette date, elles sont de plus en plus nombreuses sur le terrain.

Un métier d’homme, éboueur ? Pas seulement ! De plus en plus de femmes occupent en effet cette fonction au sein de Bruxelles Propreté. À l’heure actuelle, près de 10 % des employés de l’entreprise bruxelloise qui sont actifs sur le terrain (balayage de rue et ramassage des poubelles) sont des femmes. Et dans les fonctions administratives, elles occupent la moitié des postes. Lauralee, 22 ans, fait partie de ces femmes qui tentent de se faire une place dans un monde encore largement masculin.