Selon la Febiac, l’âge moyen de 8 ans des voitures des Belges a atteint un record : 8 ans et 10 mois. Et presque 10 ans à Bruxelles.

Le constat est sans appel : les voitures qui circulent en Belgique sont de plus en plus vieilles. Bien sûr, il s’agit d’une moyenne, mais la tendance est nette.

Selon les derniers chiffres de la Febiac, en 2016, l’âge moyen d’une voiture (en ce compris les véhicules utilitaires légers), en Belgique, s’élève à 8 ans, 10 mois et 14 jours. C’est 2 mois de plus qu’une année auparavant. Un record depuis 23 ans que la Febiac comptabilise ces données. Depuis 1993, ce chiffre n’a pratiquement pas cessé de croître : l’âge moyen du parc auto belge n’était alors que de 6 ans, 4 mois et 17 jours.

"Les ménages belges possèdent de plus en plus de véhicules : souvent deux ou trois. Or la troisième voiture d’une famille est rarement flambant neuve. Il s’agit souvent de véhicules qui font moins de kilomètres et sont conservés longtemps par ces ménages", analyse Christophe Dubon, porte-parole de la Febiac. "De plus, la plupart des jeunes conducteurs qui arrivent sur la route commencent avec une voiture d’occasion, et non une neuve."

On dénombre en effet, en 2016, 5,669 millions de voitures immatriculées dans notre pays, dont 1,750 million en Wallonie, et 514.325 en Région bruxelloise.

À titre de comparaison, 5,587 millions véhicules circulaient en 2015, et 4,793 millions en 2003.

C’est par ailleurs à Bruxelles qu’on trouve le parc auto le plus vieux de Belgique, avec 9 ans et 10 mois de moyenne.

L’âge moyen des autos wallonnes se chiffre quant à lui à 9 ans et 1 mois. Enfin, les routes flamandes sont celles où circulent les voitures les plus neuves : 8 ans et 7 mois en moyenne par auto.

Volkswagen reste la marque la plus vendue avec 624.916 véhicules en 2016, pour 472.323 à son dauphin, Opel.

Autre élément d’explication : la fiabilité des autos augmente. "Les voitures actuelles sont plus robustes", confirme le porte-parole de la Febiac. "Leur durée de vie est donc plus importante."

La Belgique n’est pas pour autant une terre de vieux véhicules rouillés. En comparaison avec ses voisins européens, elle fait mê me figure de bon élève. En effet, l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) a publié une étude comparative en 2015.

Selon ses chiffres, qui comprennent uniquement les véhicules privés, et non les utilitaires légers, contrairement à la Febiac, avec 7,7 ans de moyenne d’âge, la Belge possède presque la flotte de véhicule la plus jeune d’Europe. Seul le Luxembourg fait mieux avec un parc auto de 6,2 ans en moyenne .

© D.R.