Les soumonces en musique sont l’occasion de goûter aux festivités sans devoir affronter la grande foule.

Le vrai Carnaval de Binche ne se déroule que le mardi gras, soit le 25 février 2020, mais les festivités préparatoires battent déjà leur plein.

Le carnaval de Binche est un des plus anciens de Belgique. Il a été reconnu en 2003, par l’Unesco comme chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité. Les personnages principaux en sont les Gilles, qui dansent au son des 26 airs traditionnels du carnaval, sons qui sont joués par une batterie (sorte de petite fanfare) composée de cuivres, de tambours (en général, on compte six tamboureurs par batterie) et d’une grosse caisse (parfois deux dans d’autres villes).

Contrairement à leurs homologues des villages environnants, les Gilles binchois ne sortent que le Mardi-Gras et doivent respecter certaines coutumes (ne pas se déplacer sans l’accompagnement d’au minimum un joueur de tambour, ne pas s’asseoir en public, ne jamais être soûls, être Binchois d’origine).

Après les répétitions de batterie puis soumonces en batterie des quatre week-ends derniers, voici les soumonces en musique prévues ces dimanches 9 et 16 février à partir de 15h30, l’occasion idéale de se plonger dans l’ambiance festive et déjà costumée de Binche sans trop de bousculades ni de cohue.

Le mot soumonce est propre au Hainaut, et désigne en fait une journée de fête de préparation du carnaval, ce sont en quelque sorte les sorties de répétition avant le week-end gras.

Origine du Carnaval

Les festivités associées au carnaval précèdent, dans la tradition chrétienne, l’entrée dans le carême pendant lequel le chrétien mange maigre, en s’abstenant notamment de viande ou de mets recherchés le jour du Mercredi des cendres, qui marque l’entrée du carême.

L’abstinence (ne pas manger de la viande) est par ailleurs observée tous les vendredis de l’année et avec une attention particulière les vendredis de carême.

Pour participer aux festivités de Binche en Gille ou en Paysan, il faut faire partie d’une société reconnue soit onze sociétés de Gilles (Les Arpeyants, Incas, Incorruptibles, Indépendants, Irréductibles, Maxim’s, Petits Gilles, Récalcitrants, Réguénaires, Supporters ou Jeunes Indépendants), une de Paysans (Société Royale les Paysans) et trois de Fantaisie : les Arlequins, Marins et Pierrots.

Les sixième et cinquième dimanches avant le carnaval, les sociétés se retrouvent en début de soirée et sortent, sans costume, dans les rues de Binche au son des tambours.

Les quatrième et troisième dimanches avant le carnaval, les sociétés dansent dans les rues de Binche, toujours au son des tambours. Chaque membre est chaussé de sabots de bois, porte l’apertintaille (ceinture de grelots), et tient le ramon à la main.

Les deux dimanches précédant le carnaval. Les instruments de cuivre font leur apparition et se mêlent au son des tambours pour jouer successivement les vingt-six airs traditionnels du carnaval. Les membres de sociétés de Gilles et des sociétés de fantaisie portent en cette occasion leur costume du Dimanche gras de l’année précédente.