Une patrouille tombée nez à nez avec l'animal

BRUXELLES Une patrouille de police de Lokeren a eu la frayeur de sa vie. Elle est tombée nez à nez dans la nuit de samedi à dimanche avec le mystérieux loup du pays de Waas, a annoncé Jan Rodts du Vogelbescherming Vlaanderen (association flamande de protection des oiseaux).

Dans la nuit de samedi à dimanche, vers 3 h 45, deux agents de police de Lokeren qui patrouillaient dans la région ont aperçu de leur combi un loup traversant le chemin.

La première surprise passée, ils ont immédiatement donné l'alarme et ont reçu le renfort d'autres patrouilles, mais en vain.

`Les services de police ne poursuivront pas la chasse au loup le jour de Noël", a expliqué Jan Rodts. `Mais les autres membres du team loup comme notre asbl restent en alerte", a-t-il ajouté.

Dans les faits, les policiers belges et néerlandais lancés à la recherche de ce mystérieux animal ont finalement décidé de reporter de quelques jours la vaste battue qu'ils avaient prévu d'organiser dans la région.

Les chasseurs de loup ont toutefois répété leur volonté de trouver cet animal.

Ce mystérieux loup à moins qu'il ne s'agisse d'un gros chien sévit dans le pays de Waas depuis plusieurs semaines déjà et a tué une trentaine de brebis et de moutons.

Il a nouveau attaqué un troupeau vendredi à Axel (au sud des Pays-Bas), tuant deux moutons et en blessant un troisième qui a été abattu.

La gendarmerie a accepté d'affecter deux tireurs d'élite de son Escadron spécial d'Intervention (Esi) à cette chasse au loup.

`Nous souhaitons l'attraper vivant, grâce à des injections de calmants mais si nous ne pouvons pas faire autrement, l'animal sera tué´, a expliqué le coordinateur de la chasse, Jan Rodts.