Une information rapportée par L'Echo et De Tijd mercredi, après consultation du document. La liste de propositions va servir de base à des négociations au sein de la Vivaldi.

Afin de favoriser la mobilité professionnelle, le ministre propose d'offrir la possibilité aux salariés de réorienter leur carrière un nombre limité de fois durant leur carrière. Ceux-ci pourraient, à condition d'occuper un emploi depuis plusieurs années, avoir accès aux allocations de chômage s'ils quittent volontairement leur job.

Le ministre propose aussi que les demandeurs d'emploi qui prennent part à une formation à un métier en pénurie puissent à son issue avoir accès automatiquement à la première période d'indemnisation des allocations de chômage.

Outre ces mesures qui pourraient susciter des "remous" au sein de la Vivaldi, les quotidiens relèvent aussi d'autres points intéressants: le ministre semble par exemple disposé à octroyer une plus grande autonomie aux Régions dans leur manière de déterminer les chômeurs qui doivent être disponibles pour le marché de l'emploi et ceux qu'il convient de sanctionner.

Rendre obligatoire l'investissement d'un tiers des coûts de préavis dans des mesures visant à favoriser l'employabilité, stimuler les plans de formation en entreprises ou encore améliorer les trajectoires de réintégration des malades de longue durée sont d'autres propositions avancées par le ministre et qui ont, elles, "de bonnes chances de susciter un certain enthousiasme" au sein de la Vivaldi", notent les quotidiens.