Société Une invention belge dont l'histoire ne manque pas de sel...

TIRLEMONT `Qui était Théophile Adant?

C'est le genre de question qui ferait tomber en syncope n'importe quel participant de Qui sera millionnaire? Rassurez-vous, on ne va pas vous imposer un choix multiple et un glacial `C'est votre dernier choix? ´. Théophile Adant ne figure d'ailleurs pas dans les livres d'histoire et vous n'aurez pratiquement aucune chance de découvrir sa bio dans le Petit Robert des noms propres. Et pourtant, on lui doit une fière chandelle à Théophile Adant. Né à Anvers en 1852, cet ingénieur et maître-compagnon de la Raffinerie Tirlemontoise a en effet révolutionné l'industrie sucrière et facilité la vie de milliards de consommateurs en inventant le sucre en morceau. Eh oui, le sucre en morceau...

Les encyclopédies se souviennent qu'en 1902, on a découvert les fossiles d'un Tyrannosaurus Rex et qu'on a posé la dernière pierre du barrage d'Assouan en Egypte. Par contre, aucune trace du morceau de sucre de Théophile Adant. Pour le centenaire de sa géniale invention, il était donc temps de rendre à César ce qui lui appartient...

Dès la fin du XIXe siècle, plusieurs ingénieurs chimistes planchent sur la manière de donner au sucre une forme qui le rende facile à doser, aisément soluble et lui confère avant tout un goût intense. Le sucre était alors commercialisé en pain de sucre qu'il fallait casser en morceaux de formes différentes, peu pratiques par exemple, lorsqu'il fallait en mettre dans le café ou dans la confiture...

Après plusieurs essais, l'Anversois Théophile Adant trouve enfin l'Idée. Son idée... Il place le sirop de sucre dans une turbine et après cristallisation, refroidissement et séchage, finit par obtenir des plaques de sucre solide qu'il scie en morceaux symétriques. Nous sommes en 1902. La raffinerie de Tirlemont ne perd pas de temps. La même année, elle commence à commercialiser le sucre en morceau dans des caisses en bois de 25 kg et dans des sacs de 100 kg. Il faudra attendre 1930 pour voir les premières boîtes d'un kilo, de couleur orange à l'époque. En 1939, le morceau de sucre fait son apparition dans les tasses de café de l'oncle Sam. On notera encore aujourd'hui que certains emballages de sucre de luxe, les raffineries américaines vantent toujours les mérites du procédé venu de Belgique. Peu après la Seconde Guerre mondiale, l'invention d'Adant est combinée avec celle du Français Chambon, père du morceau comprimé, afin de proposer un morceau moins dur qui se dissout plus rapidement.

Les techniques se sont industrialisées mais le principe est toujours en application aujourd'hui. Les raffineries ont toutefois apporté quelques améliorations. Certaines ménagères trouvaient, en effet, que les morceaux étaient encore trop durs. En 1995, Tirlemont commercialise le sucre en morceau doté d'une rainure, pour le rendre aisément sécable.

Chez nous, 96 morceaux de sucre sont consommés à la seconde, soit quelque 600 grammes de sucre (1 morceau = 6,25 grammes). Vingt millions de paquets de sucre de 1 kg, soit 20.000 tonnes, sortent chaque jour des raffineries belges.

© La Dernière Heure 2002