Société Dans une résolution, il condamne "toute démonstration et toute propagation d’idéologies totalitaires".

Faut-il interdire les symboles communistes au nom de la lutte contre les idéologies totalitaires ? C’est ce que semble réclamer une résolution du Parlement européen votée le 19 septembre dernier.

Dans le texte, portant sur "l’importance de la mémoire européenne pour l’avenir de l’Europe", qui surgit 80 ans après le début de la Seconde Guerre mondiale, le Parlement européen rappelle "que les régimes communistes et nazi sont responsables de massacres, de génocide, de déportations, de pertes en vies humaines et de privations de liberté d’une ampleur sans précédent dans l’histoire de l’humanité, qui auront à jamais marqué le XXe siècle" et "condamne sans réserve les actes d’agression, les crimes contre l’humanité et les atteintes aux droits de l’homme à grande échelle perpétrés par les régimes totalitaires nazi, communistes et autres."

(...)