La physionomie de l'autoroute ne nécessite pas une diminution de la vitesse, estime la ministre wallonne de la Sécurité routière Valérie De Bue.

Quelques heures après que la ministre flamande de la Mobilité, Lydia Peeters, a annoncé le passage du ring de Bruxelles à 100 km/h maximum sur l'ensemble de la partie flamande de cette autoroute, la ministre wallonne en charge de la Sécurité routière vient d'annoncer que la vitesse maximale sur la partie wallonne restera bien à 120 km/h.

"Il n'y aura pas de changement, confie Jean-Philippe Lombardi, porte-parole de la ministre Valérie De Bue. Principalement parce que la physionomie de la portion wallonne du ring ne se prête pas à une circulation à 100 km/h. Les études montrent que si la signalisation n'est pas en phase avec la configuration de la voirie, les automobilistes ne la respecte pas. Or, la portion wallonne du ring est tantôt rectiligne, tantôt à trois bandes. Rien ne justifie, en terme de sécurité routière, un passage à 100 km/h."

Le cabinet de la ministre De Bue déplore au passage que la décision flamande ait été prise "sans concertation" alors même que la ministre s'était montrée ouverte à la discussion avec son homologue flamande. "Du côté wallon, nous préférons opter pour une gestion dynamique de la vitesse", précise Jean-Philippe Lombardi. Celle-ci se caractérisera par la mise en place de panneaux d'affichage numériques régulant la vitesse en fonction des aléas de circulation. "Si la circulation est dense, qu'il y a un accident, un rétrécissement ou même que les conditions météorologiques le nécessiteront, on pourrait grâce à ces panneaux réduire la vitesse à un moment donné. Ce qui serait plus efficace qu'une limitation fixe à 100 km/h. Laquelle a été prise, il faut le rappeler, pour des raisons essentiellement environnementales côté flamand."

Pour rappel, immédiatement après l'approbation du plan Energie-Climat flamand, dans lequel la décision a été prise, la Région bruxelloise avait annoncé qu'elle embraierait en adaptant aussi la limitation sur sa portion à 100 km/h , sauf aux endroits où la limitation maximale est déjà plus basse. Cette limitation sera activée à partir du 1er septembre sur les portions flamande et bruxelloise du ring. Imposée pour des raisons de sécurité, la limitation à 90 km/h, comme sur le viaduc de Vilvorde, sera quant à elle maintenue.

© IPM Graphics