Cela fait déjà trois semaines que le robot Perseverance s'est posé sur Mars. A son bord, l'instrument SuperCam poursuit son travail d'analyse des roches et a envoyé de nouvelles données de la planète rouge sur Terre.

Si de premiers sons avaient été envoyés au lendemain de l’atterrissage du rover, le 18 février, de nouveaux enregistrements audios ont été transmis par la NASA au CNES français (Centre national d'études spatiale), ce mercredi.

Ils sont ainsi à différencier des précédents enregistrements, présentés le 22 février par la NASA, alors obtenus via le microphone présent à bord du rover, le microphone de descente. On pouvait y entendre les vents martiens. Cette fois, les sons ont été captés par le microphone disposé sur l’instrument scientifique SuperCam (made in France), au douzième jour de sa mission. On peut entendre des cliquetis, correspondant au bruit du laser du rover lorsqu'il touche une roche martienne pour analyse.

"Vous écoutez les premiers enregistrements audio des frappes laser sur Mars. Ces sons de tapotements rythmiques entendus par le microphone de mon instrument SuperCam ont différentes intensités qui peuvent aider mon équipe à comprendre la structure des roches autour de moi ", a tweeté la NASA.

De nouvelles données qui permettent de confirmer que l’instrument SuperCam est en "très bonne santé", comme l'a annoncé le co-concepteur Sylvestre Maurice, responsable scientifique à l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP), lors d’un point presse diffusé sur YouTube mercredi.