Le tabac s'écrase partout !

Société

Christian Carpentier

Publié le

Le tabac s'écrase partout !
© BAUWERAERTS

Nette baisse des ventes au 1er semestre. Même le Luxembourg souffre !


Sondage express: déclaration fiscale


BRUXELLES Catastrophique. Dans les milieux concernés, c'est ainsi qu'on qualifie l'évolution de la vente de tabac au premier semestre de cette année. Le recul est, de fait, anormalement sévère. Qui plus est, le ressac concerne également... le Luxembourg.

Les chiffres précis viennent d'arriver au cabinet de Didier Reynders (MR). Et ils confirment le constat. Sur les six premiers mois de 2008, on a écoulé 5,36 milliards de cigarettes, contre 6,12 milliards l'an passé à pareille époque. C'est donc 765,9 millions de clopes en moins - soit 12,5 % - en l'espace de six mois à peine !

Le tableau ci-contre indique d'ailleurs un curieux phénomène : une très forte hausse des ventes sur le seul mois de janvier, puis une forte baisse par la suite. "Sans doute y a-t--il eu une crainte de voir le gouvernement décider d'une nouvelle forte hausse des accises comme par le passé ce qui, pourtant, ne s'est pas produit ", analyse Claude Monseu, grand gourou de la TVA et des accises au cabinet des Finances.

Autre surprise : la demande, cette fois, ne s'est pas déplacée vers le tabac à rouler, plus attrayant vu son prix pour un public jeune ou moins fortuné. Ici, on est passé à 3.394,3 tonnes vendues de janvier à juin, contre 3.709,8 tonnes l'an passé, soit une chute de 315,5 tonnes - 8,5 % - en un an.

Mais alors, serait-ce le Luxembourg qui, comme toujours, en profite ? Même pas ! C'est aussi une surprise : les chiffres sont également dans le rouge dans la patrie des stations-service !

Fin mai, on y avait écoulé 2,07 milliards de cigarettes, contre 2,21 milliards l'an passé. C'est donc, là aussi, en recul de 140 millions d'unités ! Et le tabac à rouler chute, lui, d'un peu plus de 36,6 tonnes .

Recettes fiscales en baisse

Explication de tout ceci ? "On paie sans doute encore les fortes hausses intervenues en janvier 2007 ", décortique Claude Monseu. "À cela s'ajoute une concurrence très forte des pays de l'Est, qui s'est encore accrue depuis l'élargissement à dix nouveaux États. L'Allemagne a le même problème que nous, elle qui est aux premières loges. Enfin, la troisième raison est probablement celle de l'interdiction de fumer dans une partie de l'Horeca... " Sans compter, bien entendu, la baisse générale du pouvoir d'achat.

Bonne nouvelle ? Pour la santé des Belges, oui. Mais pas pour les caisses de l'Etat. Les recettes TVA et accises sont ainsi en baisse de 35,6 millions d'euros sur le premier semestre 2008, avec un passage de 1,185 milliard à 1,15 milliard...



© La Dernière Heure 2008

Newsletter DH Actu

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info