Selon les données collectées depuis un an par le groupe de travail "Psychologie et coronavirus" (UCLouvain, UGent, ULB), le taux de motivation des Belges à respecter les mesures de protection et de prévention contre le Covid-19 permet de prédire les pics, plusieurs semaines à l'avance.

Pour les pics des infections, il est possible de les prédire 8 semaines à l'avance, 9 semaines pour les taux de positivité, 10 semaines pour les hospitalisations et 11 semaines pour les pics de mortalité.

"Seule la motivation volontaire permet de prédire de manière robuste un pic dans les taux de positivité, dans les taux d'infections et d'hospitalisations et dans la mortalité", précise Olivier Luminet, psychologue de la santé à l'UC Louvain et membre de "Psychologie et coronavirus".

Aujourd'hui, ce taux de motivation oscille entre 25 et 35%, ce qui est très bas. Fin août 2020, il était descendu à 23%. Et au plus haut, en juillet 2020, ce taux était de 82%.