Le Centre Européen des Consommateurs en Allemagne a mis au point un dictionnaire des allergies alimentaires

BRUXELLES Il vous est certainement déjà arrivé de partir en vacances dans un pays dont vous ne parlez pas la langue. La principale difficulté : s'exprimer ! Dire qu'on est allergique au lait ou aux fruits rouges en Islande ou en Bulgarie, relève parfois de l'impossible... Pourtant, pour certaines personnes, mettre un nom local sur l'allergène est indispensable voire vital !

Pour pallier cette difficulté de communication, le Centre Européen des Consommateurs d'Allemagne, a publié un dictionnaire des allergies alimentaires. Il vous est désormais possible de traduire l'objet de vos cauchemars en 25 langues (21 langues officielles de l'Europe ainsi que le norvégien, l'islandais, le russe et le turc). Plus de 600 combinaisons linguistiques sont possibles !

Point important, le dictionnaire reprend le nom des ingrédients qui doivent toujours figurer sur les emballages de produits alimentaires européens. Notons que cette obligation ne concerne pas la Russie et la Turquie.

Allergiques alimentaires, rassurez-vous, donc ! Vous n'aurez plus à mimer votre réaction due au persil ou bien à la farine de maïs.

Dorénavant, avant de partir, veillez à préparer une fiche personnelle, reprenant vos allergies. Ainsi, lorsque vous serez en Norvège et que vous voulez dire au serveur que vous êtes allergique au lait, à l'anis ou au riz, il vous suffira de sortir la carte personnelle qui reprend vos allergies.

La carte avec la phrase "je suis allergique à" est prévue dans toutes les langues sur le site.

Deux adresses pour traduire vos allergies sans plus tarder : www.ecc-kiel.de ou www.eccbelgium.be.



© La Dernière Heure 2007