Elle passe devant leur propre santé ou l’éducation de leurs enfants.

Spécialisée dans le domaine de l’informatique et de la biométrie, l’entreprise Unisys publie ce mercredi les résultats de sa grande enquête "Security Index", une étude mondiale annuelle qui donne un aperçu des préoccupations des consommateurs en matière de sécurité nationale, personnelle, financière et Internet, au sein de laquelle un peu plus de 1 000 Belges ont été interrogés.

Et cette année, l’enquête a coïncidé avec les premières mesures de confinement. Cela se reflète dans les résultats, car les inquiétudes concernant les catastrophes naturelles telles que les pandémies (62 % contre 54 % en 2019) et la sécurité personnelle (58 % contre 49 % en 2019) ont augmenté.

Interrogés au sujet de l’impact de la crise sanitaire mondiale, les Belges pointent en tout premier lieu (57 %) les inquiétudes à propos de la santé de leur famille. La stabilité de l’économie (51 %) et l’infrastructure de santé dans notre pays (43 %) sont également sources d’angoisse pour de nombreuses personnes. L’inquiétude est en revanche moindre en matière de santé physique personnelle (40 %) et de sécurité financière (37 %). Les deux sujets qui récoltent le moins de suffrages sont l’éducation des enfants et la sécurité du travail (tous deux pointant à 26 %). On remarque également que l’anxiété concernant sa propre santé augmente avec l’âge (18-24 ans (29 %) contre 55 ans (45 %)).