Comme le révèlent nos confrères de Sudpresse, cela ne servira plus à rien de courir jusqu'à la borne d'appel d'urgence la plus proche. Elles seront désactivées dès ce samedi 1er mai avant d'être démantelées. En cas de problème sur la route, il faudra désormais se tourner vers l'application dénommée Edwige.

Lancée par le SPW Mobilité et Infratructure, cette application, disponible en français, néerlandais, anglais et allemand, permet d'être en contact 24h sur 24 avec le centre Perex, chargé de surveillé et gérer le trafic autoroutier.

Cette décision a été motivée par les chiffres d'appels d'urgence passés depuis ces bornes, qui ne cessaient de diminuer d'années en années. En 2019, on en comptait en moyenne deux par jours alors qu'on en constatait près du quadruple en 2015.