Comme le relayent nos confrères de Sudpresse, les cérémonies funéraires vont pouvoir se dérouler sans aucune restriction de temps.

C'est Christophe Collignon qui a pris cette décision au vu de l'évolution favorable de la situation épidémiologique et suite à la demande des autorités épiscopales. 

Toutefois, il est toujours interdit d'organiser des visites à domicile autour des défunts, comme l'a demandé le ministre socialiste. Ces visites devront donc se faire dans les centres funéraires.