Société Le Lotto fête aujourd’hui ses 25 ans. Voici les numéros les plus tirés

Le premier tirage du Lotto belge remonte au 4 février 1978. Tous tirages confondus, à 40, 42 ou même 36 boules selon les années, plus de 12.500 numéros ont été sortis à ce jour. Constatation de la Loterie nationale: certains numéros sortent bien plus souvent que d’autres. Vous avez sous les yeux les 10 numéros les plus tirés, avec en tête de liste, le 24, sorti 346 fois. A titre de comparaison, le 8 n’est sorti que 265 fois sur 25 ans

7.730 millionnaires en un quart de siècle!

BRUXELLES Jour pour jour, cela fait très exactement aujourd'hui vingt-cinq ans que des millions de personnes en Belgique se dirigent comme sur un tapis volant chez leur libraire. Autour d'eux, rien ne compte. L'esprit est ailleurs. `Par quoi commencer? Une maison ou un voyage?´, se disent les joueurs bihebdomadaires du Lotto.

C'est le 4 février 1978 que les 6 premiers numéros du Lotto belge ont été connus. `Le système existait déjà au 16e siècle en Italie, mais on a décidé d'importer les règles des lotos français et allemands, car à l'époque des millions de frontaliers tentaient déjà leur chance ailleurs...´, raconte Anne-Marie Buffels, responsable du patrimoine à la Loterie nationale et surtout une ancienne de la boîte qui connaît le Lotto comme si elle l'avait mis au monde.

Le premier tirage a attiré pas moins de 280.000 joueurs, soit 3% de la population. Il y a eu 4 gagnants, lesquels ont empoché la somme de 8 millions de francs belges en tout. Au deuxième tirage, le nombre de joueurs a presque doublé: 500.000! Inutile de dire que le succès a été instantané. En un an, le chiffre d'affaires de la Loterie nationale s'est multiplié par 10.

Autre curiosité: à la fin des seventies, le Belge devait cocher 6 numéros entre 1 et 40. Aujourd'hui, et depuis 1985, on en est à 42. De fait, un choix plus restreint menait à plus de chances de gagner et, du coup, moins de possibilités d'être le seul gagnant. Qui dit moins de gagnants, dit bonheur partagé. Et s'il existe bien un domaine où l'argent fait sans doute le bonheur...

Néanmoins, le système présentait quelques défauts. Il fallait innover. `Le traitement des bulletins se faisait avec un double en papier carbone. On était une centaine de personnes à travailler manuellement le samedi à partir de 5 heures du matin. C'était un boulot incroyable´, se souvient Anne-Marie Buffels.

C'est là que la machine prend le dessus. En 1992, l'automatisation online du réseau est lancée. La généralisation du système a pris un an. Il va sans dire que la marge d'erreur a, par conséquent, été réduite à néant. Depuis l'automatisation, il n'y a pas eu une seule plainte! L'année suivante, en 1993, la Loterie a ajouté un deuxième tirage hebdomadaire: le Lotto du mercredi était né!

15% de la population belge joue le samedi

De nos jours, quelques chiffres sortent du lot: le mercredi, un joueur mise en moyenne 4,80 €, contre 5,38 € le week-end; soit 5 € par semaine. En tout, la Loterie nationale a rendu millionnaire 7.730 personnes. La plus heureuse parmi elles a empoché 4 millions d'euros le 22 mars 2000. La mise record a été de 768 millions de FB à la période de Noël en 1997. Le mercredi, 7,5% de la population belge joue au Lotto, contre 15% le samedi et 20% les jours où il y a une cagnotte.

Le nombre de mises augmente toujours lorsqu'au tirage précédent, il y a eu un gros gagnant. Et pour la statistique la plus éloquente: 100% des gagnants ont tenté leur chance...



Un nouveau jeu, 2 cagnottes et une cellule d'aide aux gagnants

BRUXELLES A l'occasion de son 25e anniversaire, la Loterie nationale lance ce 10 février et jusqu'au 31 octobre un nouveau jeu: le Lotto promo 25. En gros, les joueurs du Lotto qui misent 5 € ou plus par tirage (le mercredi, le samedi ou les deux) participent automatiquement et gratuitement au Lotto promo 25. Explication: une fois chez votre libraire la machine du Lotto qui inspecte votre bulletin tirera au sort 85 personnes par semaine sur tout le territoire, pouvant gagner 10.000 €. De plus, à la fin de l'année 2003, la Loterie nationale invitera ces 85 gagnants hebdomadaires à la grande soirée de fin d'année. Mais ce n'est pas tout! Lors de cette soirée, tous les gagnants de l'année seront tirés au sort et l'un d'entre eux gagnera... un million d'euros!

Par ailleurs, ces mercredi 5 et samedi 8, les joueurs du royaume pourront tenter leur chance de devenir encore plus millionnaire que d'habitude en participant aux deux cagnottes spéciales d'anniversaire. Ce mercredi, la cagnotte sera de 2 millions d'euros et ce samedi, elle atteindra 5 millions. Si le jour-même du tirage vous voyez vos 6 chiffres apparaître sur le petit écran, tenez bon, au moins deux semaines! Car la Loterie nationale est sur le point de créer une cellule de soutien psychologique et financier pour les gros gagnants. Mais la direction ne prendra la décision finale que dans une quinzaine de jours...





Le numéro 24 a la pêche

Les chiffres le plus et les moins sortis en 25 ans

BRUXELLES En 25 ans de Lotto, on a tiré exactement 12.621 boules. Et certains numéros sont sortis bien plus souvent que d'autres. En tête du hit-parade, un numéro fétiche, le 24, sorti 346 fois.

Les chiffres que nous vous donnons ici, fournis par la Loterie Nationale, concernent tous les tirages réalisés depuis le 4 février 1978. Ils globalisent les tirages à 40 numéros (entre 1978 et 1985) puis à 42 numéros (ce qui explique que les numéros 41 et 42 sont les plus mal classés, avec respectivement 250 et 254 tirages). Sont également comptabilisés les tirages à 36 numéros (7 boules tirées), testés à différentes reprises en 1998 et 1999.

A titre d'information, les chiffres que la DH publie chaque mercredi ne concernent que les tirages à 42 boules, ce qui donne une analyse statistique plus stable.

Revenons à nos données sur 25 ans. Tous tirages confondus, le 24 sort du lot, avec 346 sorties. Suit à six longueurs le 7 (340 fois). Puis viennent le 16 (335 fois), le 14 (331 fois), le 25 et le 12 (327 sorties tous les deux). Pour compléter le top 10, ajoutons le 9 (tiré 326 fois), le 4 (323), le 10 (320) et le 5 (316).

La petite vingtaine de numéros qui suivent se tiennent d'assez près (entre 313 et 286 tirages chacun).

En plus du 41 et du 42, qui ferment la marche pour une raison logique expliquée plus haut, quatre numéros sont spécialement mal cotés sur ces 25 années de tirages: le 19 n'est sorti que 277 fois, le 39 que 272 fois, le 15 que 270 fois et, surtout, le 8, sorti seulement 265 fois.

Pour résumer, voici la liste des 10 numéros les plus sortis en 25 ans: 24, 7, 16, 14, 25, 12, 9, 4, 10 et 5. Et celle des 10 numéros les moins sortis en 25 ans: 41, 42, 8, 15, 39, 19, 26, 30, 23 et 11.

Quelles conclusions tirer pour les joueurs? Restons prudents. S'il suffisait de jouer les chiffres les plus sortis, ce serait vraiment trop simple. Mais il est tout de même troublant de voir qu'une boule comme le 24 est sortie 81 fois de plus que la boule 8, pourtant statistiquement sur le même pied d'égalité. De là à ne plus jamais jouer le 8, c'est risqué... S'il sort mercredi, n'envoyez pas vos réclamations à la DH !