On l’entend souvent, si le virus a touché essentiellement les plus âgés, ce sont les jeunes qui vivront les conséquences de la crise sanitaire actuelle. Et il faut dire que certains ont déjà souffert, entre perte d’emploi ou faillite, pour les jeunes entrepreneurs.

Mais des solutions existent pour agir rapidement. le parcours JUMP, proposé par l’ASBL IFFEurope, propose par exemple une solution originale pour permettre aux jeunes affectés par la crise du COVID, de rebondir. D’après une récente étude de l’Organisation Internationale du Travail, les jeunes travailleurs sont en effet les premières victimes économiques de la crise du coronavirus. "La pandémie inflige de multiples chocs aux jeunes et peut avoir de graves répercussions sur leur bien-être mental. Face à cette situation, nous ne pouvons pas rester inactifs", annonce Guy Ryder, directeur général de l’OIT.

Et tout cela alors que le monde du travail n’était déjà pas facile d’accès pour nombre d’entre eux. "Le confinement a été l’occasion pour beaucoup de réfléchir à leur rapport au travail et à leurs projets personnels pour les mois à venir. De plus en plus de jeunes professionnels souhaitent participer, par leur travail, à une transition vers une économie plus respectueuse de l’environnement et de l’humain. Les questions conjointes du sens du travail et de l’acquisition de son autonomie sont devenues de plus en plus prégnantes pour les nouvelles générations, indique l’Asbl IFFEurope. Aujourd’hui, il existe un parcours qui permet à un jeune travailleur de pouvoir prendre ces questions au sérieux, pour les approfondir et pouvoir y apporter des réponses concrètes."

JUMP propose ainsi à des jeunes adultes de 22 à 35 ans, ayant déjà mis un pied dans le monde du travail, une expérience qui leur permettra de se construire un projet concret, durable et porteur de sens. "L’approche pédagogique est globale et expérientielle et permet à la quinzaine de participants, au gré des différents ateliers, de faire émerger son projet professionnel et déployer son plein potentiel aujourd’hui et demain. L’ASBL IFFEurope, soutenue par plusieurs fondations, souhaite rendre ce parcours accessible à tous les jeunes ayant besoin d’un soutien, d’un réseau et d’outils pour pouvoir se redéployer professionnellement. Cette expérience se veut également être un laboratoire pour encourager dans ce sens d’autres initiatives."

Une séance d’information se tiendra le 7 septembre 2020 à Louvain-la-Neuve et toutes les informations sont à découvrir sur le site iffeurope.be.