Les nouvelles mesures décidées plus tôt dans la semaine ne pourront en effet pas encore être appliquées ce week-end, communiquent les mouvements de jeunesse flamands vendredi à l'issue d'une réunion d'urgence. Après des mois d'attente, des dizaines de milliers de jeunes devaient à nouveau se rendre aux scouts, guides ou au Chiro ces samedi et dimanche. "C'est du moins ce que nous pensions", déplore le porte-parole de Scouts en Gidsen Vlaanderen, Jan Van Reusel. "Jusqu'à ce que nous apprenions dans les médias que le régime ne prendrait effet que le lundi 1er février."

Le cabinet du ministre flamand de la Jeunesse Benjamin Dalle (CD&V) a demandé aux mouvements de jeunesse d'"attendre la publication de l'arrêté ministériel".

De son côté, la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) a confirmé que les nouvelles mesures pour la jeunesse seront applicables du 1er février au 1er mars. C'est également ce qui ressort de l'arrêté ministériel, publié vendredi. "Avec les nouvelles mesures, nous voulons limiter autant que possible le nombre de différents contacts des enfants et des jeunes, sans les isoler", a indiqué Mme Verlinden. "Nous voulons ainsi prévenir la propagation de nouveaux variants plus contagieux du virus dans notre pays, maintenir les écoles ouvertes et éviter une pression sur le système de santé.3"