Cette décision comporte un risque mais favoriserait la normalisation de l'enseignement pour ces jeunes, selon l'organisation. L'académie plaide entre autres pour ne faire passer un test aux enfants que si le médecin traitant l'a jugé nécessaire et abolir les prescriptions de quarantaine dans les écoles ainsi que le port du masque obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans.

Pour appuyer ces demandes, les pédiatres soulignent que les enfants infectés par le Covid-19 sont peu voire pas malades et que les mesures "draconiennes" sont à court et à long terme "plus délétères que la maladie même". "En contractant le virus, les enfants développent une meilleure immunité que s'ils étaient soumis à la vaccination qui n'est pas encore à l'ordre du jour pour eux", ajoute l'organisation-coupole.

Les règles de quarantaine actuelles affectent par ailleurs principalement les enfants les plus vulnérables, assure l'académie belge de pédiatrie.

Elle prône plutôt un renforcement des mesures concernant les adultes, notamment la généralisation du pass sanitaire.