Un phénomène qui pousse certains fournisseurs d'énergie à ne temporairement plus proposer de contrats fixes à leurs clients. Le prixde la livraison d'électricité en novembre a par exemple augmenté à 207 euros/MWh pour la Belgique. Selon le négociant Matthias Detremmerie du fournisseur Elindus, il s'agit d'un record pour notre pays.

Le prix du gaz bat également record sur record. Le TTF-Future néerlandais, un prix de référence pour le gaz naturel, a augmenté de plus de 7% jeudi matin. Le gaz naturel coûte désormais près de 94 euros/Mwh, ce qui constitue également un record.

Des prévisions météorologiques légèrement plus froides que prévu, combinées à une offre restreinte, à des droits d'émission onéreux et à des matières premières coûteuses telles que le charbon et le pétrole, font grimper depuis des semaines les prix de l'énergie à des niveaux records.

Une situation qui pousse certains petits fournisseurs d'énergie en Belgique à s'adapter et à ne temporairement plus proposer de contrats fixes à leurs clients.

Octa+, parmi d'autres, a pris une décision en ce sens cette semaine. "A partir d'octobre, nous ne proposons plus de contrats fixes pour l'électricité et le gaz naturel", confirme le directeur commercial Vincent Declerck.

Les prix élevés sur les marchés de l'électricité et du gaz ne sont en effet pas intéressants pour le client car les avances pour un contrat fixe sont calculées au prix actuel, historiquement élevé. Cela signifie que les clients recevraient des factures anticipées trois fois plus élevées, illustre-t-on chez Octa+.

Pour les fournisseurs eux-mêmes, les contrats fixes ne sont "pas intéressants" aujourd'hui non plus, explique encore le directeur commercial. "Les clients qui choisissent un contrat fixe aujourd'hui peuvent le quitter dans un délai d'un mois si les prix commencent à baisser. Mais nous pouvons être coincés pendant des années avec une énergie que nous avons achetée à un prix élevé."

Le fournisseur d'énergie Mega ne proposera plus non plus de contrats fixes, confirme un porte-parole. Il s'agit d'une mesure temporaire, dans l'attente d'une baisse des prix.

D'autres petits fournisseurs cesseraient aussi temporairement de proposer des contrats fixes, en raison des risques financiers encourus.