Le passage à l'euro risque de créer le chaos

BRUXELLES `On va tout droit à la catastrophe!´ Alors que la valse des étiquettes bat actuellement son plein dans les magasins, certains tirent la sonnette d'alarme pour les soldes de janvier 2002! Pour Roger Lommel, directeur général de l'Inno, celles-ci risquent de se dérouler dans le chaos le plus complet si on ne prend pas les mesures qui s'imposent. `Les soldes de l'année prochaine coïncideront, en effet, avec le lancement de l'euro. Les gens n'auront pas encore la nouvelle monnaie en mains. Ils ne seront pas habitués aux nouveaux billets. Vous imaginez le cafouillage aux caisses et la perte de temps que cela représentera. Il va y avoir des files énormes. Je pense que personne ne réalise l'ampleur du problème! Pendant les soldes, on travaille déjà à pleine capacité. On ne pourra pas aller au-delà.´

Le patron de l'Inno craint plus que tout que les clients payent en liquide, afin de se débarrasser de leur argent belge, alors que les vendeuses seront censées rendre la monnaie en euro. `Bien sûr, on peut toujours rendre en francs belges. Mais les banques centrales comptent sur le secteur de la distribution pour retirer de la circulation les monnaies nationales. En Belgique, il y a pour 450 milliards de francs en billets à absorber! On sera censé emmagasiner des sommes astronomiques en FB provenant de nos clients et dans le même temps disposer de stocks d'euros pour rendre la différence. On devra avoir tout en double! Cela pose des problèmes de sécurité. Les coffres risquent d'être trop petits. Il faut imaginer qu'un premier jour de soldes, on réalise un chiffre d'affaires 10 fois plus élevé qu'un jour normal. Ce mercredi, on a atteint jusqu'à 100.000 FB (2.480 ) à la minute ! Plus de 40 millions de francs (un million d') sur la journée. Ce sera le moment de faire un hold-up!´

Des spécialistes planchent désormais sur des solutions. `Evidemment, on poussera au maximum les gens à payer avec leurs cartes. Mais encore faut-il que Banksys puisse supporter un tel trafic. Mercredi, le réseau a par moments été saturé. Qu'en sera-t-il l'année prochaine? Et puis, je le répète, les gens voudront avant tout payer en FB pour écouler ce qui leur reste. Si c'est comme ça, on sera obligé de rendre également en FB!´

Une autre option envisagée est celle d'avancer le début des soldes! `Ce serait la solution idéale. Permettre de commencer les soldes le 27 ou le 28 décembre. On sait, en effet, que ce sont les trois premiers jours qui sont les plus chauds. Après, ça se calme. Au moment de l'entrée en vigueur de l'euro, le plus dur serait passé. Nous allons faire du lobbying dans ce sens. En tout cas, si on ne fait rien, on fonce droit dans le mur!´