Société Il faut s’y prendre trois mois à l’avance pour avoir une place.

Depuis plusieurs jours, le téléphone n’arrête pas de sonner chez Nos Amis fidèles, une pension pour chiens et chats située à Lasne (Brabant wallon). À l’approche des vacances d’été, les demandes affluent plus que jamais mais ne peuvent malheureusement pas être comblées.

"On refuse quinze demandes par jour ! La pension affiche complet depuis deux mois et demi, trois mois. Et c’est pareil dans toutes les bonnes pensions ! Il faut s’y prendre au moins mois à l’avance pour être sûr d’avoir une place", explique le gérant de la pension de luxe.

Il n’est pas toujours évident de trouver une solution d’hébergement pour son animal et malheureusement, l’été rime encore trop souvent avec abandon.

"On a beaucoup plus de prises en charge pendant l’été en tout cas. On ne peut pas toujours affirmer que ce sont des abandons liés aux vacances même si chaque été, il y a au moins trois ou quatre familles qui viennent au refuge avec leur voiture pleine de valises, pour abandonner leur chien avant de prendre la route des vacances", témoigne Sébastien De Jonge, directeur de l’ASBL Sans Colliers.

(...)