Société Une fusion entre deux professions inquiète les ophtalmologues. Les optométristes tempèrent.

Les noms proches de ces professions n’aident pas à s’y retrouver, mais l’affaire inquiète les ophtalmologues qui sont montés au créneau : un arrêté royal du 27 février 2019 instaure la fusion des professions d’optométriste et d’orthoptiste en celle d’"optométriste-orthoptiste". Et… c’est grave docteur ? Les orthoptistes "sont compétents pour l’œil pathologique, explique le professeur Marie-José Tassignon, ophtalmologue à l’UZ Anvers et présidente de la Commission mixte ARMB-KAGB. Ils peuvent réaliser les examens relatifs à la dissociation optique des yeux, les tests de la vision binoculaire, la motilité et peuvent se charger de la revalidation oculaire après une intervention, par exemple." On en compte 70.

(...)