Même tarif pour appeler partout en Belgique: 1 FB/min en heures creuses, 2 FB/min en heures de pointe

BRUXELLES Enorme! C'est le terme qui convient le mieux pour décrire la réforme des tarifs téléphoniques en Belgique que vient de présenter Belgacom. On le sait, à partir du 1er octobre, on payera le même tarif pour appeler partout en Belgique, que ce soit en zonal ou en interzonal. Mais on ignorait jusqu'ici quels seraient exactement les nouveaux prix. Belgacom a finalement révélé hier les détails de sa réforme. Et, pour une fois, on peut vraiment parler de révolution. Dès le mois prochain, tous les appels nationaux seront ainsi facturés au montant d'un appel zonal actuel, soit 1 FB/min en heures creuses et 2 FB/min en heures de pointe. Du jamais vu!

Ceux qui ont l'habitude de téléphoner essentiellement en interzonal seront donc les grands gagnants de la réforme, puisque les appels vers une autre zone non contiguë seront désormais 3,5 fois moins chers (le tarif actuel est de 7 FB en heures de pointe et 3,5 FB en heures creuses). Pour les appels zonaux ou entre deux zones contiguës (qui sont déjà facturés au tarif zonal depuis 97), c'est par contre le statu-quo. On n'y gagne rien mais on n'y perd pas non plus. Enfin, en théorie. Car Belgacom n'a pas prévu que des baisses. Il existe ainsi quelques mesures (lire ci-dessous) qui font que dans une série de cas les appels zonaux reviendront désormais plus chers.

Votre gain dépendra donc du type d'appels. Ceux qui téléphonent surtout en interzonal ou en international pourraient voir leur facture baisser de 20%, alors que le bénéfice devrait se limiter à 3 ou 4% si vous êtes avant tout zonal. Et dans les cas où vous téléphonez exclusivement dans la même zone, vous risquez même une augmentation!

Reste que chez Belgacom, on estime que la réforme profitera au plus grand nombre. Selon les estimations de l'opérateur, le client moyen verra sa facture diminuer de 10%. Au total, la baisse des tarifs représente une réduction de 7 à 8 milliards de francs, mettant ainsi Belgacom parmi les opérateurs les moins chers d'Europe. C'est aussi l'aboutissement d'une succession de baisses qui, en trois ans, avaient déjà représenté 16 milliards de francs.

En outre, la réforme du 1e octobre ne concerne pas que la suppression de la différence entre tarifs zonaux et interzonaux.

Comme on peut le lire en page 3, les tarifs internationaux subissent aussi une réduction drastique.

Les appels vers les GSM sont eux aussi à la baisse, de 19%, soit 13 FB/min en heures de pointe (contre 16 FB actuellement) et 6,5 FB/min en heures creuses (contre 8 FB).

Il n'y aura également désormais plus qu'une seule zone tarifaire pour les téléphones publics.

Enfin, suppression de la durée minimale d'appel. Celle-ci était de 3 minutes en zonal, 1 minute en interzonal et 30 secondes en international et vers un GSM. Elle est remplacée par un coût de connexion fixe de 2 FB pour les appels nationaux et 4 FB pour les appels internationaux et vers un mobile.

Il ne vous reste plus qu'à faire le calcul de ce que vous gagnerez ou pas selon vos habitudes. Le tableau ci-contre devrait vous y aider