Les deux tours-opérateurs s’allient pour proposer une offre complète en agence et sur le web.

Il y a eu la faillite, l’incertitude, puis la reprise des activités par le groupe Wamos. Et depuis ce jeudi, il y a l’espoir d’une belle réussite commerciale pour Neckermann Belgique. Un peu plus d’un mois après la réouverture de 62 agences en Belgique, le groupe annonce désormais avoir signé un accord avec Sunweb, leader du marché belge pour les réservations web. “C’est un jour qui restera gravé aussi bien pour Neckermann que pour Sunweb, a lancé fièrement Laurent Allardin, General Manager de Neckermann Belgique. Désormais, les clients qui pousseront les portes de nos agences pourront réserver leurs vacances via Sunweb, et ce de manière exclusive. C’est une manière pour nous de retrouver dans nos offres les hôtels que nos clients adoraient avant la faillite, et pour Sunweb, c’est une première pour eux de proposer leurs produits en agence.

Cependant, on parle bien d’un partenariat et non d’une fusion pour les deux groupes. “Chacun va garder son identité et continuer de travailler avec ses propres caractéristiques. Le partenariat permet simplement à chacun de se diversifier et de toucher ou retrouver une nouvelle clientèle”, précise Laurent Allardin.

Il va sans dire que ce partenariat relance considérablement les activités de Neckermann Belgique. Le produit Neckermann vendu avec succès pendant des années n’existant plus, il fallait trouver une solution viable pour continuer à exister. Et Sunweb présente l’avantage de travailler avec Brussels Airlines et de proposer pratiquement tous les mêmes hôtels et destinations que Neckermann avant la faillite. “Nous allons pouvoir garder nos plus fidèles clients avec les mêmes agences, le même service et les mêmes offres imbattables”, promet-il.

Et du côté de Sunweb, l’occasion est belle pour s’étendre sur le marché wallon. “Actuellement, 25 % de notre clientèle est wallonne, et nous cherchons à grandir dans cette région du pays, annonce Tim Van den Bergh CCO de Sunweb Group. Nous allons aussi pouvoir toucher un nouveau public qui est celui des agences. Il y a encore beaucoup de personnes en Belgique qui ne réservent pas leurs vacances sur le web, c’est donc une opportunité pour nous.

En parlant de site internet, Neckermann annonce également plusieurs changements sur son site dans les prochains jours, et les prochains mois. Dès le 9 décembre, il sera possible de découvrir des offres et de trouver des liens vers les sites des partenaires. Un chat en ligne sera également mis en place. “Pour réserver ses vacances directement en ligne, il faudra encore attendre quelques mois. Nous avons dû refaire tout un site, et cela demande du temps de mettre toute la technologie au point.

Un manquement qui n’empêche pas les affaires de fonctionner pour Neckermann depuis la reprise. “Nous sommes surpris des chiffres qui sont au-dessus de ce que nous espérions, se réjouit Laurent Allardin. Sunweb va venir nous renforcer, et nous cherchons aussi à diversifier notre offre de voyages. Nous ne sommes qu’au début !