Si passer du temps aux toilettes représente un réel moment de détente pour certains d’entre nous, d’autres en profitent pour prolonger leur passage "sur le trône" en jouant sur leur téléphone ou en lisant un livre. Grâce à une étude de GfK sur l’hygiène personnelle des Belges, à la demande de Geberit Aquaclean, on apprend que nos habitudes ont bien changé en l’espace de quelques années. En effet, alors qu’en 2011, près de la moitié des Belges interrogés occupaient ces longues minutes en lisant, c’est aujourd’hui le smartphone qui remporte le plus de suffrages (43 %). Viennent ensuite le plaisir de profiter d’un moment de calme et de silence (32 %), la lecture d’un livre ou d’un magazine (24 %) et la relaxation (18 %). Cet ordre de priorité correspond plus ou moins à ce qui a été constaté dans les autres pays européens. Même si, dans la plupart des pays, la lecture a dégringolé en quatrième place, après la relaxation.

L’enquête révèle également que les Belges n’aiment pas trop parler de leur utilisation des toilettes, car ils considèrent encore ce sujet tabou. Toutefois, il en ressort que nous consacrons en moyenne 34 minutes par jour à leur hygiène personnelle.

De plus, nous passons aussi en moyenne 19 minutes par jour aux toilettes, ce qui représente 115 heures par an, soit près de 5 jours complets. Lors de l’enquête, on apprend également que les Belges sont de plus en plus demandeurs de… WC douches ! Si le Japon est l’un des pays dans lesquels ces toilettes avec jet d’eau intégré sont les plus courants, de nombreux pays européens commencent à emboîter le pas. Chez nous, la moitié des personnes interrogées déclarent savoir ce que c’est, contre seulement 29 % il y a dix ans. De plus, davantage de Belges envisagent l’achat d’un WC-douche par rapport à 2011 (de 38 % à 53 %) d’après le panel de 2 000 Belges interrogés (âgés entre 25 et 69 ans). Un résultat qui prouve que comme lors de la dernière en la matière réalisée en 2011, le Belge accorde beaucoup d’importance à son hygiène personnelle, elle reste même une priorité pour 87 % d’entre nous.