On s'est bousculé vers le soleil

Société

K. F.

Publié le

L'été va battre tous les records chez les tour-opérateurs belges

BRUXELLES L'été a été chaud pour les tour-opérateurs belges qui ont été submergés par la demande. Des dizaines de milliers de Belges ont souhaité partir au soleil au cours de ces trois derniers mois et il aura même fallu revoir les capacités à la hausse.

Chez Jetair, par exemple, on n'hésite pas à parler d'une saison exceptionnelle et plus particulièrement pour les mois de juin, juillet et août. "Nous allons battre nos précédents records, témoigne Hans Vanhaelemeesch, le porte-parole de Jetair. L'augmentation du nombre de réservations a été importante. Si on ne connaît pas encore les chiffres précis, on peut déjà dire que la hausse sera à deux chiffres. Fin mars, 66 % des vacances avaient déjà été réservées alors que l'année précédente, nous étions 5 % en dessous. La deuxième vague plus ciblée sur les last minutes a démarré quant à elle plus tôt que d'habitude, soit fin mai. Certainement parce que les Belges ont vu qu'il ne faisait pas beau en Belgique."

Du coup, le taux de remplissage des avions a été excellent. "Nous avons même dû augmenter le nombre de vols en raison de la forte demande", ajoute M. Vanhaelemeesch. Des places supplémentaires ont donc été créées vers les destinations phares de cet été que sont, outre l'Espagne, la Turquie (en très forte croissance), la Grèce, la Tunisie et l'Egypte.

Chez Thomas Cook (comprenant Neckermann), ces destinations ont également été parmi les plus réclamées. "Même s'il reste encore deux mois à la saison d'été, celle-ci pourrait être la meilleure de toutes, nous confie, prudent, Claude Perignon, directeur Qualité chez Thomas Cook. Notre croissance pourrait être à deux chiffres."

Pour ce qui est du long-courrier, les professionnels du voyage affichent également un large sourire. Best Tours, T.-O. spécialisé dans les destinations lointaines, parle d'une hausse de l'activité de l'ordre de 15 % par rapport à l'été 2006.

"En fait, précise Frank Bosteels, le porte-parole de Best Tours, nous sommes revenus à nos niveaux d'avant le 11 septembre 2001, qui fût une année record. Il faut dire que nous sortons d'une série d'événements qui ont pesé négativement sur le tourisme : Bali, la fièvre aphteuse, le tsunami... La saison 2007 a donc été excellente même si, dans notre secteur, elle se poursuit encore fortement en septembre et en octobre."



© La Dernière Heure 2007

Newsletter DH Actu

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info