Si les commerces "essentiels" peuvent rester ouverts, la plupart des magasins belges se voient obligés de fermer leurs portes jusqu'au 1er décembre. Impossible donc d'aller faire les magasins pour trouver livres et jouets, pourtant bien nécessaire en cette période. Alors que faire pour éviter de se tourner vers Amazon et autres géants du web ?

Si d'habitude, les grandes surfaces proposent une sélection de livres, jouets ou encore de vêtements, il n'en sera plus question à partir de ce lundi 2 novembre. Cette décision a pour but d'éviter à ces grandes enseignes de rivaliser de manière déloyale avec d'autres plus petits commerces qui devront, eux, rester fermer. Les supermarchés et marchés devront donc limiter leur offre et ne pourront mettre à la vente que les produits disponibles dans les magasins essentiels.

Pour les magasins forcés de fermer leurs portes, une solution reste possible malgré tout : le "click and collect" et la livraison reste possible. Il est donc possible, dans les commerces qui l'organisent, de commander par téléphone ou par le web des produits que l'on pourra ensuite se faire livrer ou venir chercher directement au magasin. C'est l'option choisie par le magasin de jouets Serneels, institution bien connue des Bruxellois et pour qui la période des fêtes représente un moment fort de l'année. "Le conseil personnalisé fait partie de nos valeurs depuis toujours. Nous allons donc rester à votre écoute pour trouver le cadeau idéal", annoncent-ils sur leur page Facebook.

Le cas des librairies

Pour les librairies, la situation est différente. Alors que le doute planait encore ce matin, le vice-Premier Ministre Georges Gilkinet a annoncé ce matin sur son compte Twitter que les librairies pourront rester ouvertes. Bien sûr, elles devront respecter les règles sanitaires en vigueur dans les autres commerces ouverts.

Les librairies rejoignent donc la liste des commerces essentiels qui peuvent rester ouverts pendant ce deuxième confinement. Une nouvelle qui en ravira plus d'un.

D'ici 1 mois, le 1er décembre, les mesures seront évaluées. Il sera alors décidé d'une éventuelle réouverture ou d'un prolongement des restrictions imposées aux commerces belges.