"J'ai déjà sollicité l'inscription de ce dossier à l'ordre du jour de la Conférence interministérielle (CIM) Migration. Son président, le secrétaire d'État Sammy Mahdi, estime toutefois que les dossiers qui sont déjà en cours de traitement au niveau de la CIM sont prioritaires et que le dossier de l'accessibilité au permis unique des migrants ne pourrait être envisagé que dans un second temps", a expliqué la ministre.

"Je demanderai toutefois, lors de la prochaine CIM, que le sujet soit abordé et que nous puissions avancer sans délai", a-t-elle ajouté.

"Cette question est pourtant prioritaire", a réagi Manu Disabato. "Il y a des secteurs en pénurie et des milliers de migrants disposant de qualifications. Il n'est pas acceptable de laisser les choses en l'état pour une position idéologique", a-t-il conclu.

Le dossier de l'accès au marché du travail pour les migrants revient sur le devant de la scène alors que quelque 80.000 Ukrainiens fuyant la guerre sont attendus en Wallonie dans les prochaines semaines.

"Dans l'immédiat, ce qu'il convient de prioriser c'est que ces personnes -essentiellement des femmes et des enfants - qui ont quitté leur pays dans une situation effroyable soient accueillies dans les meilleures conditions possibles et prises en charge si besoin sur le plan sanitaire et psychologique. Toutefois, le Forem est également à pied d'œuvre et prépare le déploiement d'une offre de service global s'inscrivant dans la logique mise à l'œuvre pour l'accueil des migrants en général", a indiqué la ministre Morreale.

Des séances d'information collectives sur le marché du travail et l'offre de services du Forem pourront ainsi être organisées, au départ des communes, par les conseillers migrants du Forem. L'inscription comme demandeur d'emploi sera également facilitée, via des inscriptions collectives en collaboration avec les communes ou en individuel en présence de traducteurs. Les réfugiés pourront aussi être aidés à choisir une orientation de métier et le Forem prendra des dispositions pour mettre en relation des ressortissants ukrainiens avec les secteurs en demande. Enfin, en matière de formation, plusieurs éléments pourront être activés, dont les modules de français langue étrangère ou les formations 'métiers' en lien avec la liste des métiers en pénurie/critiques.